logoActividades

Programa 2017 de la Alianza

Leer en el documento adjunto una retrospectiva del año 2016 y el programa 2017 de la Alianza.

Reuniones, talleres, ferias del libro

Las políticas públicas para el libro en el mundo árabe : miradas cruzadas con Chile y Francia / encuentros profesionales en la Feria del libro de Túnez (Túnez), 24 de marzo – 2 de abril de 2017

En colaboración con la Feria del libro de Túnez y la Unión de editores tunecinos, y gracias al apoyo de la Fondation de France y de los Instituts français de Túnez y Beirut, la Alianza organiza, el jueves 30 de marzo, una jornada profesional dedicada a las políticas públicas para el libro en el mundo árabe. Editores de Argelia, Egipto, Líbano, Marruecos, Túnez presentarán un panorama de las políticas públicas para el libro en su país ; un editor chileno y uno francés darán testimonio de los dispositivos vigentes en su país. Esta jornada apunta a un diálogo e intercambios entre profesionales y poderes públicos, entre continentes, entre culturas.

Fue fomentada en el marco del Observatorio de la bibliodiversidad y del trabajo de cartografía de las políticas públicas para el libro en América Latina y el mundo árabe, en proceso de realización en el seno del Observatorio.

Partager l'article

Los independientes en Livre Paris 2017 (Francia), 24-27 de marzo de 2017

¡Más de 15 editores miembros de la Alianza presentes, procedentes de 9 países !

* Viernes 24 de marzo, 10 a 12.30 hs - stand del BIEF (U18)
B2B : compras y cesiones de derechos en el espacio francófono / encuentros profesionales entre editores de África subsahariana y Haití y editores franceses – organizados por la Alianza en colaboración con el BIEF

* Lunes 27 de marzo, 9 a 16 hs - Forum profesional SNE (U14)
« Creación, colaboraciones y promoción : las perspectivas de desarollo de la edición francófona » / 3 mesas redondas (juventud, literatura, ciencias humanas y sociales) con la presencia de editores francófonos – organizadas por el BIEF en colaboración con la Alianza

* Martes 28 de marzo, 9.30 a 13 hs - Centre national du livre
Reunión de los editores de la red francófona de la Alianza / Al orden del día, presentación del análisis sobre la impresión digital en África del Oeste llevado a cabo por Gilles Colleu (éditions Vents d’ailleurs, France).

Partager l'article

Día del libro independiente (Indie Book Day), 18 de marzo de 2017

El 18 de marzo, es el Día del libro independiente !
Se invita a los lectores a comprar un libro publicado por un editor independiente y a compartir la foto del libro en las redes sociales, con el hashtag #diadellibroindie.

Unos colectivos de editores independientes, como ODEI y FIDARE en Italia, IPG en Inglaterra, se unen a esta iniciativa, creada por los editores independients alemanes.

Todas las informaciones aquí.
Facebook.

JPEG - 6.1 ko

PNG - 7 ko

Partager l'article

¡La Alianza les desea un año 2017 lleno de colores y de Bibliodiversidad !

Un anticipo de las actividades por venir durante el año :

Observatorio de la Bibliodiversidad :
* Centro de recursos en línea : cartografías de las políticas públicas del libro en América latina y en el mundo árabe…
* Investigaciones e innovaciones : el Labo digital con nueva apariencia ; un estudio sobre la implementación de polos de impresión digital en África francófona
* Alegato : realización de un estudio sobre la libertad de editar ; jornada profesional sobre las políticas públicas del libro en el mundo árabe y en Europa, en cooperación con la Feria del libro de Túnez.

Talleres y encuentros temáticos :
* Intercambios de prácticas entre pares sobre la edición digital, la edición de ciencias sociales, los modelos económicos…
* Intercambio de informaciones y mutualización entre estructuras de distintos sectores sobre la noción de independencia, la gobernanza, la economía social y solidaria…
* Espacios dedicados a los intercambios de derechos : compras, ventas y trueques de derechos entre independientes
* Presencia colectiva de los independientes en las ferias internacionales del libro : Fráncfort, ferias “alternativas”, etc.

Cooperaciones editoriales solidarias :
* Publicación de los dos próximos títulos de la colección “Terres solidaires” : Palestine de Hubert Haddad, y Ceux qui sortent dans la nuit, de Mutt-Lon
* Traducción al castellano y alemán de Bibliodiversity, A Manifesto for Independent Publishing, de Susan Hawthorne
* Being Feminist Today, libro colectivo
* Coedición en castellano del Manual de edición. Guía para tiempos revueltos, de Manuel Gil y Martín Gómez, editado originalmente por el CERLALC

Partager l'article

Taller sobre la creación y el diseño gráfico en la edición infantil y juvenil, Paris, 27-29 de noviembre de 2016

Algunos días antes del Salón del libro y de la prensa infantil y juvenil de Seine-Saint-Denis, en Montreuil (30 de noviembre – 5 de diciembre de 2016), doce editores de literatura infantil y juvenil y diseñadores gráficos de Benín, Brasil, Francia, Madagascar, Marruecos, Portugal y Togo se reúnen para un taller sobre la creación y el diseño gráfico. Los participantes trabajarán en equipo, a partir de proyectos editoriales en proceso en su editorial, sobre los temas de la relación texto/imagen, del tratamiento de las imágenes, de la particularidad de los libros bilingües, de la elección de los tonos y colores para las tapas… privilegiando los intercambios entre pares.

El taller tiene como metas :

  • abrir nuevos horizontes y perspectivas, no dejarse encerrar por ciertos hábitos de trabajo ;
  • cuestionar las prácticas profesionales de los editores y de sus diseñadores gráficos ;
  • encontrar colectivamente soluciones para resolver los blocajes, y frenos a la creatividad ;
  • mutualizar las herramientas existentes (o por crear) ;
  • reforzar las colaboraciones entre editores africanos, brasileños y europeos.

Este taller se inscribe en la continuidad del encuentro organizado en noviembre de 2015 (Diseño gráfico e ilustración en la edición juvenil e infantil – miradas cruzadas África-Europa) ; el Centro nacional del libro francés, el Instituto Francés de Brazil y el Instituto Francés de Madagascar apoyan su organización. Todos los invitados intervienen de manera benévola – les agradecemos de nuevo.

Partager l'article

Encuentro de los colectivos europeos y del Comité internacional de editores independientes, París, 15-17 de octubre de 2016

Los representantes de seis colectivos europeos (Alemania, España, Italia, Polonia, Rusia y Suiza) se reunirán en París, por invitación del Comité internacional de editores independientes (CIEI). Este encuentro tiene como principales objetivos aprender a conocerse, compartir problemáticas profesionales, proyectar asociaciones, construir las bases de futuras relaciones. Se trata de una primera etapa, necesaria para reforzar una edición independiente abierta al mundo que garantice la bibliodiversidad.

Por otro lado, una parte de este encuentro estará dedicado a la gobernanza de la Alianza y a un balance del Observatorio de la bibliodiversidad, algunos meses después de su creación en julio de 2016.

Partager l'article

Día internacional de la bibliodiversidad, 21 de septiembre de 2016

La bibliodiversidad… es el día a día de los editores independientes, el soplo que les anima. ¿Por qué celebrarla en una jornada especial entonces ? Para marcar el día de la primavera en el hemisferio Sur, llenar de libros los espacios públicos, intercambiar, encontrarse, compartir, debatir, divertirse… Porque la diversidad de ideas es imprescindible para la construcción de sociedades democráticas, porque los editores independientes son actores de este proceso, junto con los autores, traductores, ilustradores, libreros, bibliotecarios…

Algunos de los festejos y actividades previstas este año :
En Quebec, la editorial Mémoire d’encrier organiza en colaboración con la Casa de Siria un encuentro literario Siria-Quebec
En Siria, la editorial Atlas Publishing reunirá a libreros y editores en el centro de Damasco
En Chile, el colectivo EDIN difundirá un catálogo de las producciones de los editores independientes en las principales bibliotecas del país ; la jornada será también marcada por otros eventos filmados
En Columbia, los editores del colectivo REIC ocuparán los espacios públicos (parques, plazas)
En Italia, los editores independientes miembros de la FIDARE hacen oír su voz con una declaración
En España, el Ministerio de Cultura lanza una campaña a favor de la Bibliodiversidad
En Perú, el colectivo de editores independientes EIP organiza una Feria del libro independiente, del 23 al 25 de septiembre, más informaciones acá
En Argentina, el colectivo EDINAR organiza una suelta de libros, unos encuentros…

Descubran todas las actividades organizadas en las redes sociales y en el blog del Día B.

¡Y… echen un vistazo al video oficial del Día B !

JPEG - 113.8 ko

Partager l'article

¡Los editores independientes en Frankfurt en 2016 !

¡Del 19 al 23 de octubre, más de 25 editoriales independientes miembros de la Alianza, de todas partes del mundo, estarán en la feria del libro de Frankfurt !

¡Descubran la lista de los editores presentes en el documento en adjunto, y no esperen más para contactarse con ellos !

Partager l'article

Taller digital en Abiyán (Costa de Marfil), 23-27 de mayo 2016 – durante la Feria del libro de Abiyán (26-28 de mayo)

Gracias al apoyo de la Organisation internationale de la Francophonie (Dirección de la Francofonía digital) y a la colaboración con la asociación de editores marfileños (Assedi), el Labo digital de la Alianza reúne, del 23 al 27 de mayo, a 18 editores de África subsahariana, para un taller dedicado :
* a la fabricación y comercialización de libros digitales (parte dictada por Gilles Colleu, editorial Vents d’ailleurs en Francia) ;
* a la familiarización con la plantilla web Alliance Press desarrollada por la Alianza para los editores que no tienen sitio Web (parte dictada por Mouhammed Diop, desarrollador senegalés y creador de Alliance Press).

El taller es el seguimiento de una serie de encuentros/capacitaciones pensada e implementada por la Alianza desde 2010 que se dirige, entre otros, a los editores de África francófona con vistas a reforzar las habilidades. En aras de compartir y apropiarse de los conocimientos técnicos, la totalidad de los talleres y encuentros de la Alianza se ven prolongados a través de fichas prácticas subidas al sitio del Labo digital y tutorías individualizadas a distancia.

El taller se desarrolla al margen de la Feria del libro de Abiyán (26-28 de mayo, Palais de la Culture). Será una oportunidad para los editores presentes de compartir el stand colectivo de la asociación Afrilivres. En esta ocasión también se entregará el premio Afrilivres, con la presencia de la editorial galardonada en 2015 : les éditions Vallesse de Costa de Marfil.

Partager l'article

Primaverinha dos livros, Río de Janeiro (Brasil), 21 y 22 de mayo de 2016

El colectivo de editores brasileños LIBRE organiza el 21 y 22 de mayo una feria del libro de los editores independientes dedicada a la edición juvenil.
Se espera a cuarenta editores independientes en el Teatro Tom Jobin (Jardín Botánico de Río).
En esta oportunidad, mediante un apoyo de la Alianza, la editora portuguesa Carla Oliveira (editorial Orfeu Negro) viajará a Brasil para compartir su experiencia con los editores brasileños y reforzar las colaboraciones solidarias entre Portugal y Brasil.

Aquí el programa de la Primaverinha dos livros.

Partager l'article

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 12

Coéditions et traductions solidaires

Sciences humaines et sociales

Bibliodiversité. Manifeste pour une édition indépendante

Auteur(s) : Susan Hawthorne ; Agnès El Kaïm (trad.)
Pays de parution : Cameroun, France, Mali, Suisse
Langue(s) : français
Prix : 9 € ; 10 CHF ; 3000 FCFA

« Un système économique et social est en état d’équilibre
dynamique lorsque des voix différentes peuvent être entendues ».

Inspiré de la notion de biodiversité, le terme « bibliodiversité » fait référence à un ensemble de publications variées dans le paysage éditorial, représentatives d’un système culturel équilibré où toutes les voix peuvent s’exprimer. Aujourd’hui, l’uniformisation des médias et la concentration des secteurs de l’édition et de la librairie favorisent le développement d’une culture standardisée et soumise, à grand renfort de campagnes marketing, à des exigences de rentabilité plus que d’originalité et de qualité. En quête d’une autre voix, les petits éditeurs indépendants entendent bien maintenir la diversité culturelle.

S’inspirant de son propre parcours, l’auteure, militante féministe australienne et éditrice indépendante engagée, fait ici le lien entre l’évolution de la place de la femme dans notre société et la bibliodiversité, entre l’oppression des femmes et celle
des créations à la marge, dédaignées par les poids lourds de l’édition. À l’heure du numérique et de l’autopublication, elle rappelle les fonctions indispensables de relecture et de mise en forme assurées par l’éditeur, qui garantissent la qualité d’un
ouvrage. Elle s’attache aussi à mettre en avant les talents d’innovation des petites structures indépendantes, développant une nouvelle forme d’ « écologie de l’édition » en marge des grosses structures vers une véritable bibliodiversité du XXIe siècle.

Une traduction de l’anglais vers le français, couplée à une coédition solidaire entre 4 éditeurs en France (éditions Charles Léopold Mayer), en Suisse (éditions d’en bas), au Mali (Jamana) et au Cameroun (Presses universitaires d’Afrique).

Partager l'article

Bibliodiversity : A Manifesto for Independent Publishing

Auteur(s) : Susan HAWTHORNE ; Bilal ZAITER (trad.)
Pays de parution : Égypte, Liban, Syrie
Langue(s) : arabe

Une traduction de l’anglais vers l’arabe, couplée à une coédition solidaire entre 5 éditeurs en Égypte (Elain publishing), au Liban (Dar Al Farabi et Al Intishar), en Syrie (Atlas publishing) et en Tunisie (Med Ali).

Partager l'article

Mes étoiles noires. De Lucy à Barack Obama

Auteur(s) : Lilian THURAM
Pays de parution : République de Guinée, Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Haïti, Madagascar, Mali, Maroc, Sénégal, Togo
Langue(s) : français
Prix : 3 000 FCFA ; 50 000 GNF ; 600 DA ; 60 MAD ; 15.000 MGA ; 450 HTG (équivalent de 4,5 à 5 € ; 7 € en Haïti)

« L’Homme, petit ou grand, a besoin d’étoiles pour se repérer. Il a besoin de modèles pour se construire, bâtir son estime de soi, changer son imaginaire, casser les préjugés qu’il projette sur lui-même et sur les autres.Dans mon enfance, on m’a montré beaucoup d’étoiles. Je les ai admirées, j’en ai rêvé : Socrate, Baudelaire, Einstein, Marie Curie, le général de Gaulle, Mère Teresa…
Mais des étoiles noires, personne ne m’en a jamais parlé. Les murs des classes étaient blancs, les pages des livres d’histoire étaient blanches. J’ignorais tout de l’histoire de mes propres ancêtres. Seul l’esclavage était mentionné. L’histoire des Noirs, ainsi présentée, n’était qu’une vallée d’armes et de larmes.
Pouvez-vous me citer un scientifique noir ?
Un explorateur noir ?
Un philosophe noir ?
Un pharaon noir ?
Si vous ne le savez pas, quelle que soit la couleur de votre peau, ce livre est pour vous. Car la meilleure façon de lutter contre le racisme et l’intolérance, c’est d’enrichir nos connaissances et nos imaginaires. Ces portraits de femmes et d’hommes sont le fruit de mes lectures et de mes entretiens avec des spécialistes et des historiens. De Lucy à Barack Obama, en passant par
Ésope, Dona Béatrice, Pouchkine, Anne Zingha, Aimé Césaire, Martin Luther King et bien d’autres encore, ces étoiles m’ont permis d’éviter la victimisation, d’être capable de croire en l’Homme, et surtout d’avoir confiance en moi ».
Lilian Thuram

Lilian THURAM, né en Guadeloupe en 1972, a connu une carrière prestigieuse de footballeur international : champion du monde en 1998, champion d’Europe en 2000, vice-champion du monde en 2006, ainsi que de nombreux titres en club. Il a détenu jusqu’au 28 octobre 2008 le record de sélections en équipe de France, record appartenant aujourd’hui à Sandrine Soubeyrand de l’équipe de France féminine. En 2008, il a créé la Fondation Lilian Thuram - Éducation contre le racisme.

Cette coédition solidaire a reçu le soutien de la Fondation Lilian Thuram - Éducation contre le racisme et de ses partenaires la CASDEN et la MGEN.

Parution : avril 2014 - 404 pages - 14,5 X 22 cm - impression sur papier recyclé -
Édité originellement par les éditions Philippe Rey, Paris, en 2010.
ISBN Algérie : 978-9931-325-67-3
ISBN Bénin : 978-99919-1-707-8
ISBN Burkina Faso : 978-2-913991-65-1
ISBN Cameroun : 978-9956-444-77-4
ISBN Côte d’Ivoire : 978-2-8091-0062-4
ISBN Guinée Conakry : 978-2-35045-046-9
ISBN Haïti : 978-2-89712-232-4
ISBN Madagascar : 978-2-916362-39-7
ISBN Mali : 978-99952-1-063-2
ISBN Maroc : 978-9954-419-76-2
ISBN Sénégal : 978-2-914135-20-7
ISBN Togo : 978-2-916101-58-3

Partager l'article

The Early Islam, from Ugarit to Samarra

Auteur(s) : Volker POPP; B. BINIAZ (translation into Persian)
Pays de parution : Allemagne, Canada, France
Langue(s) : farsi
Prix : 15 €

Cette traduction a reçu le soutien de la Fondation Prince Claus.

Année de parution : 2014 - 304 pages - 22 x 15 cm - ISBN : 978-3-943147-99-5
Première édition : Schiler Verlag (Allemagne), 2006

Partager l'article

Diez lecciones sobre estudios culturales

Auteur(s) : Maria Elisa CEVASCO ; trad. René PALACIOS MORE
Pays de parution : Argentine, Chili, Uruguay
Langue(s) : espagnol
Prix : 290 pesos Uruguay

Une coédition « Le livre équitable » entre les éditions Trilce (Uruguay), la marca editora (Argentine) et les éditions Lom (Chili). Le texte original a été publié en portugais en 2012, par les éditions Boitempo (Brésil), membre de l’Alliance. La traduction et la coédition de ce titre ont bénéficié du soutien de la Fondation Prince Claus.

Date de parution : 2013, 136 pages, 16 X 23 cm
ISBN (Uruguay) : 978-9974-32-613-2
ISBN (Argentine) : 978-950-889-226-3

JPEG - 1.3 Mo
Diez lecciones sobre estudios culturales
Version Argentine (la marca editora)

Partager l'article

El comercio justo

Auteur(s) : Corinne GENDRON ; Arturo PALMA TORRES ; Véronique BISAILLON ; Olga NAVARRO-FLORES
Prix : 80 pesos argentin ; .000 CLP

Qu’est-ce que le commerce équitable aujourd’hui ? Qui en sont les principaux acteurs ? Quel est son avenir ? Autant de questions auxquelles ce livre se propose de répondre à travers sept expériences sur le terrain dans différentes régions du monde. Au gré de ce voyage, le lecteur partira notamment au Chiapas au cœur d’une petite organisation de producteurs de café, en Bolivie au sein d’une exploitation de quinoa, en Inde pour explorer des formes moins traditionnelles de commerce équitable… Lire la suite ici !

Une coédition « Le livre équitable » entre 6 éditeurs du réseau hispanophone : Libros de la Araucaria (Argentine), Lom ediciones (Chili), Marea editorial (Argentine), Txalaparta (Espagne), Icono (Colombie), Plural (Bolivie).

Année de parution : 2012 - 2013

JPEG - 16 ko
Couverture de la version chilienne de « El comercio justo »

Partager l'article

À quand l’Afrique ? Entretien de Joseph KI-ZERBO avec René HOLENSTEIN

Auteur(s) : Joseph KI-ZERBO ; René HOLENSTEIN
Pays de parution : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, France, Haïti, Mali, Suisse
Langue(s) : français
Prix : 10 € (France) ; 15 CHF (Suisse) ; 16,95 CAD (Canada) ; 3 000 FCFA (Afrique subsaharienne) ; 350 G (Haïti)

À quand l’Afrique ? Voilà bien une question que nous préférons éviter, tant l’Afrique semble sans avenir. Mais Joseph Ki-Zerbo, historien et homme d’action burkinabé, ne peut et ne veut occulter cette question. Pour lui, l’Afrique doit conquérir son identité, fière de sa contribution à l’aventure humaine.
Un livre passionnant, nourri d’une Afrique vécue et étudiée pendant des décennies, riche de réflexions profondes d’un historien sur le rôle de son métier pour l’action concrète des hommes. Un livre engagé : N’an lara, an sara (Si nous nous couchons, nous sommes morts).

Joseph Ki-Zerbo, éminent historien, né à Toma (Burkina Faso) en 1922, est décédé en 2006 à Ouagadougou. Il a notamment publié Histoire de l’Afrique noire (Hatier), dirigé les volumes I et IV de la monumentale Histoire générale de l’Afrique (UNESCO), et La Natte des autres : pour un développement endogène en Afrique (Karthala). Il est interrogé par René Holenstein, docteur en histoire et spécialiste des questions du développement, longtemps en poste à Ouagadougou.

Cette réédition d’À quand l’Afrique, qui intervient après la disparition du Professeur Joseph Ki-Zerbo en 2006, rend témoignage de l’actualité et de la profondeur de sa pensée. Elle est publiée simultanément en Afrique, en Europe, au Canada et en Haïti.

Cette réédition est augmentée de notes réalisées par les éditions Pallas au Brésil pour la publication en portugais de l’ouvrage. Ces notes ont été traduites en français par Caroline Sordia.

Date de la première édition : 2004 ; réédition : 2013 ; 240 pages ; format poche ; ISBN France : 9782708241626 ; ISBN Suisse : 9782829004568 ; ISBN Québec : 9782897120337

Les coéditeurs et l’Alliance remercient Claude Calame, directeur d’études à l’EHESS à Paris et la Direction du Développement et de la Coopération suisse pour leur précieux soutien.

Assistez au lancement d’À quand l’Afrique ? le 17 juin 2013 aux Archives nationales de Ouagadougou (cliquez ici pour imprimer le carton d’invitation) !

Partager l'article

OGM- La verità riguarda anche te !

Auteur(s) : Corinne LEPAGE ; Beatrice CERRAI (traductrice)
Pays de parution : Italie
Langue(s) : italien
Prix : 9 €

Les manœuvres des cigarettiers, les mensonges ayant entouré le Médiator, les non-dits de l’industrie chimique à propos du Bisphénol A : les scandales de santé publique ne manquent pas. Bien qu’il n’y ait pas toujours eu de certitude scientifique quant à la nocivité de ces produits, le principe de précaution aurait dû l’emporter. Nous sommes aujourd’hui dans la même situation pour les OGM.

Faisant le constat du refus des autorités publiques de jouer leur rôle, des défaillances, des conflits d’intérêt et autres manœuvres destinées à empêcher la recherche indépendante et la transparence sur les effets des OGM, le Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (Criigen) a décidé de mener lui-même une expérimentation qui est une première.

Corinne LEPAGE raconte dans cet ouvrage la saga de cette expérience, la manière dont elle s’inscrit dans l’histoire des OGM en Europe et les perspectives de participation qu’elle ouvre à la société civile. Elle propose un nouveau modèle d’expertise, pluraliste, pluridisciplinaire et contradictoire, fondé sur la responsabilité des experts et des politiques, et dans lequel les citoyens ont toute leur place.


Résumé extrait du site Internet des éditions Charles Léopold Mayer

Éditeur : Il leone verde
Date de publication : 2013 ; 140 pages ; ISBN : 9788865800669

Partager l'article

Words and money (in Arabic), André Schiffrin

Auteur(s) : André SCHIFFRIN
Pays de parution : Liban, Syrie, Tunisie
Langue(s) : arabe

Words and Money, édité originellement en 2010 par les éditions Verso (Royaume Uni) a été traduit et publié en France par les éditions La Fabrique (L’argent et les mots). Le livre est maintenant disponible en arabe, coédité par trois maisons d’édition : Al Intishar (Liban), Med Ali (Tunisie) et Atlas Publishing (Syrie). Cette coédition porte le logo « Le livre équitable ».

Lire la présentation du livre sur le site des éditions La Fabrique.

Partager l'article

My Farewell from heaven

Auteur(s) : Hamed Abdel SAMAD ; Traduit par B. BINIAZ
Pays de parution : Allemagne, France
Langue(s) : farsi

Une coédition du groupe persanophone de l’Alliance : les éditions Forough en Allemagne et les éditions Khavaran en France.
Ouvrage traduit de l’allemand vers le persan.

Date de publication : 2012 ; ISBN : 978-3-943147-15-5

Partager l'article

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Littérature

La Saison de l’Ombre

Auteur(s) : Léonora MIANO
Pays de parution : République de Guinée, Cameroun, Côte d’Ivoire, Maroc, Rwanda, Sénégal, Togo
Langue(s) : français
Prix : 2 500 FCFA ; 600 DA ; 45 DM ; 35 000 GNF ; 3 500 RWF

« Elles marchent côte à côte, serrées l’une contre l’autre, avancent à petits pas vers jedu. La végétation les empêche d’aller plus vite. Elles ne se sont pas munies d’un coutelas, pour trancher les branches rebelles. D’ailleurs, elles ont tout leur temps. Il en est ainsi, lorsqu’on ignore où l’on va : point n’est besoin de se hâter... De quoi s’inquiéter quand on a tout perdu ? »
Dire, avec les mots les plus justes, l’interminable douleur de ceux qui restent après le départ du grand « poisson de fer » des étrangers aux « pieds de poule », tel est le mérite de ce roman de Léonora Miano. Rarement un roman a su nous faire vivre avec autant d’émotion le désespoir et le désarroi des familles frappées en pleine nuit par le feu prédateur des négriers.

Née à Douala (Cameroun) en 1973, Léonora Miano vit en France depuis 1991. L’Intérieur de la Nuit, son premier roman, est paru en 2005. Une dizaine d’autres ont suivi depuis lors, recevant de nombreuses distinctions littéraires. Son écriture s’attache aux expériences subsahariennes et afrodescendantes, les inscrivant dans la conscience du monde. La Saison de l’Ombre a reçu le prix Femina 2013.

Date de publication de la version panafricaine : 2016, 11,5 X 19 cm
Édition première en France : Grasset (2013)

Une coédition solidaire « Le livre équitable ».

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

La sourde violence des rêves

Auteur(s) : K. Sello DUIKER ; traducteur : Jean-Yves KRUGER-KATELAN
Pays de parution : France, Suisse
Langue(s) : français
Prix : 23 € ; 36 CHF

Roman vaste, dense, osé, ce roman d’apprentissage, La sourde violence des rêves raconte la plongée de Tshepo dans la dépression, voire la folie, puis sa lente émersion via la prostitution qui lui fait connaître la fraternité, la tendresse et même l’amour. Son parcours suivra les voies de la ville du Cap, sorte de San Francisco des antipodes, à l’image de cette société multiple où il côtoie des personnes de toutes origines, des plus pauvres aux plus aisés.

Roman polyphonique, La sourde violence des rêves est traversé de réflexions nombreuses brillantes sur le rapport entre les hommes et les femmes, l’identité sexuelle, l’homosexualité, les relations entre les « races », l’alcool, la drogue, les communautés... Ce roman brosse une fresque formidable de la vie au Cap (Afrique du Sud), au tournant du siècle, creuset d’un nouveau monde où affleure une nouvelle géographie des genres. Vaste odyssée urbaine, La sourde violence des rêves propose une « saison en enfer » moderne.

K. Sello DUIKER, né en 1974, grandit dans l’Afrique du Sud post-apartheid à Soweto (township de Johannesburg), le cœur de la révolte anti-apartheid. Né de parents issus de la classe moyenne, il devient un des premiers étudiants noirs à fréquenter un lycée privé essentiellement réservé à l’élite blanche. Quand Nelson Mandela devient le premier président noir du pays, Sello DUIKER a vingt ans. Après des études en Grande-Bretagne, il devient rédacteur publicitaire, scénariste et responsable de programmes à la télévision sud-africaine. Il a vingt-sept ans quand il publie La sourde violence des rêves. K.Sello Duiker a été l’un des éléments le plus brillant et le plus prometteur de la nouvelle génération post-apartheid.

Année de publication : 2014, 496 pages, 15 X 22 cm
ISBN France : 978-2-3641-303-95
ISBN Suisse : 978-2-8290-470-4

Plus d’informations sur le site des éditions Vents d’ailleurs et le site des éditions d’en bas.

Partager l'article

Walaandé, l’art de partager un mari

Auteur(s) : Djaïli Amadou AMAL
Pays de parution : Liban, Tunisie
Langue(s) : arabe

Une coédition des éditions Al Intishar / Centre de publication arabe (Liban), Dar Al Farabi (Liban) et Med Ali Éditions (Tunisie), soutenue par la Fondation Prince Claus, récompensant un flux de traduction rare et favorisant la diffusion des œuvres d’un continent à un autre.

Walaandé, l’art de partager un mari met en exergue les réalités que vivent au quotidien les femmes dans un ménage polygamique. Les principaux thèmes évoqués sont la polygamie, l’éducation de la femme, la discrimination, la violence à l’encontre des femmes, le mariage précoce et forcé, la répudiation.

Ce roman est un vibrant témoignage de la vie des femmes éplorées par des années de musèlement affectif. Un roman qui, autant que possible, balaie les promesses des lendemains chantants qui noient les réalités du quotidien maussade, conflictuel, stressant voire dramatique d’un foyer polygamique riche de sa variété de la gent féminine, des signes extérieurs d’aisance mais achalandés de problèmes.

C’est l’histoire d’une famille musulmane aisée de Maroua comme il y en a tant, où le père de famille, homme d’affaires roule-carrosse, aligne une progéniture nombreuse, s’entoure d’une cour infinie de serviteurs, renouvelle son cheptel féminin au gré de ses humeurs et des rencontres fortuites.

Quatre épouses, une ribambelle d’enfants et un nombreux personnel domestique animent la vie quotidienne d’une maisonnée qui dispose du confort nécessaire pour mener une vie fastueuse. Mais non. Walaandé décrit plutôt une existence fastidieuse pour tous.

Derrière les lambris dorés ornant les remparts servant de clôture à cette concession immense où parfum, couleurs et fleurs annoncent en principe les saveurs du bien-être des gens riches, il n’y aurait finalement qu’ennui, solitude, attente, angoisse, complots et jalousies. Mais surtout, cette dictature masculine, cette condescendance du « répudiateur suprême », cet époux au verbe naguère mielleux qui, du temps où il sollicitait les faveurs de sa cible, lui avait décrit la beauté du mirage où il allait hélas, l’enchaîner. C’est à peine si dans la déclamation de son amour, il ne lui avait fait visualiser les battements de son cœur. La même mélodie du bonheur à Aïssatou, Djaïli, Nafissa, Sakina. Les mêmes déceptions pour toutes.

Ce roman est, comme toute œuvre de l’esprit, inspiré du réel, où vies et envies, charmes et larmes, incertitudes et frustrations ankylosent les énergies féminines, flétrissent les beautés naguère envoutantes. Les travers de la polygamie telle que décrite ici en font un écho au long soupir étouffé de ces milliers de femmes, qui dans leur jeunesse avaient rêvé de l’homme amoureux ; et non seulement de cette limousine parfumée qui d’ailleurs pour luxueuse qu’elle soit, se révèle finalement, la version extérieure d’une prison où s’enterrent les rêves.

Djaïli Amadou AMAL est la première écrivaine du Nord Cameroun. C’est une jeune métisse Peuhle et Égyptienne par sa mère. Cette mixité de ses origines a sans doute favorisé sa liberté d’écrire, écrire seulement, et plus encore sur un sujet jusque là tabou dans sa société, le mariage polygamique, qui on le sait est étroitement lié au mariage précoce des jeunes filles.
Djaïli Amadou AMAL fait sans doute partie de la fine fleur de la nouvelle mouvance des écrivains camerounais du terroir. Son roman a déjà connu une réimpression en moins de six mois. Elle a fait une tournée très remarquée au Cameroun et au Tchad dans les réseaux des Alliances françaises sur le thème de la polygamie.

Date de publication de la traduction en arabe : 2013, 144 pages, 16,5 X 21,5 cm, ISBN : 978-614-404-419-3
Édition originale : 2010, éditions Ifrikiya, Cameroun

JPEG - 505.1 ko
Quatrième de couverture de Walaandé, l’art de partager un mari

Partager l'article

Loin de mon père

Auteur(s) : Véronique TADJO ; préface d'Emmanuel DONGALA
Pays de parution : Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Maroc, Rwanda, Togo
Langue(s) : français
Prix : 2 500 FCFA ; 45 DM ; 3 300 RWF

Nina, jeune métisse franco-ivoirienne, doit regagner sa terre d’enfance pour les funérailles de son père, le célèbre docteur Kouadio. L’occasion des retrouvailles dans la grande famille lui révèle le personnage de son père, ses zones d’ombre, son héritage inattendu et les secrets de famille. Elle est alors prise dans l’engrenage des désillusions et de la solitude, dans un pays en proie à la montée de la guerre civile.

Loin de mon père nous invite d’une manière subtile à une plongée dans la famille et la société ivoirienne en crise. De cette œuvre dense, émanent authenticité, générosité, tolérance, espoir et poésie.

Née à Paris d’un père ivoirien et d’une mère française, Véronique TADJO est poète, romancière et auteur de livres pour la jeunesse qu’elle illustre le plus souvent elle-même. Elle a passé toute son enfance et fait l’essentiel de ses études à Abidjan, puis s’est spécialisée dans le domaine anglo-américain à la Sorbonne Paris IV. Elle a enseigné à l’Université Nationale de Côte d’Ivoire pendant plusieurs années. Après avoir beaucoup voyagé, elle réside actuellement à Johannesburg (Afrique du Sud) où elle est Professeur à l’Université du Witwatersrand.

Date de publication de la version panafricaine : 2013, 262 pages, 11,5 X 19 cm
Édition première en France : Actes Sud (2010)

Une coédition solidaire « Le livre équitable ».

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

La civilisation, ma mère !...

Auteur(s) : Driss CHRAÏBI ; préface Abdelkader DJEMAÏ
Pays de parution : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Rwanda, Togo
Langue(s) : français
Prix : 2 500 FCFA ; 400 DA

La Civilisation, ma mère !... est le portrait vif et plein d’humour d’une mère aimée et aimante qui se heurte avec entrain aux multiples progrès de la modernité. Née orpheline, pauvre et mariée très tôt à un homme plus âgé qu’elle, condamnée à remplir son rôle d’épouse au foyer, l’héroïne va apprendre à lire et à écrire dans une société marocaine traditionnelle et conservatrice. Elle participera avec enthousiasme aux luttes pour l’indépendance du Maroc et pour la libération de la femme arabe.
Parue en 1972, cette œuvre du patrimoine littéraire africain, habilement servie par une prose poétique, mérite, par la confrontation de deux mondes qu’elle met en scène, d’être l’un des points de passage des espaces littéraires maghrébins et subsahariens aux nombreux référents communs. Roman de la libération de la femme et du refus de la fatalité, La Civilisation, ma mère !... est aussi l’aventure d’une nouvelle naissance africaine qui demeure une préoccupation actuelle.

Né en 1926 au Maroc, Driss CHRAÏBI s’installe en France à partir de 1945 pour ses études. Révélé par son roman Le Passé simple en 1954, il est l’auteur d’une œuvre importante, tour à tour féroce et ironique, abordant des thèmes comme le colonialisme, l’immigration ou encore la place de la femme dans la société traditionnelle marocaine.
Décédé en 2007, Driss CHRAÏBI est l’un des grands écrivains marocains de langue française.

Date de publication de la version panafricaine : 2013, 214 pages, 11,5 X 19 cm
Édition première : Denoël, 1972

Une coédition solidaire « Le livre équitable ».

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

Seeking Palestine (À la recherche de la Palestine)

Auteur(s) : Penny JOHNSON; Raja SHEHADEH (Eds.)
Pays de parution : Australie, Inde
Langue(s) : anglais
Prix : Rs. 395 (Women Unlimited, India)

Une coédition du réseau anglophone de l’Alliance : Spinifex Press (Australie) et Women Unlimited (Inde).

« La Palestine en exil », déclare Rana BARAKAT, « est une idée, un amour, un but, un mouvement, un massacre, une démonstration, une parade, un poème, une thèse, un roman, et oui, une commodité, ainsi qu’un peuple dispersé, déplacé, dépossédé et déterminé ». Comment les Palestiniens vivent, imaginent et réfléchissent sur les questions de patrie et d’exil en cette période où la Palestine est en transition et se retrouve sans état, au cœur d’un projet national vivement contesté et en pleine crise, et affligée d’une augmentation prononcée de la violence étatique israélienne et de l’oppression palestinienne qui s’ensuit ? Comment l’exil et la patrie peuvent être réécrits ? Dans ce volume recueillant des textes inédits, quinze écrivains – essayistes, poètes, romanciers, critiques, artistes et biographes – répondent en partageant leurs réflexions, expériences, souvenirs et polémiques. Qu’est-ce que cela représente, comme le dit Lila ABU-LUGHOD, « d’être amené à être Palestinien ? » Que se passe-t-il lorsque vous amenez vos enfants américains, comme Sharif ELMUSA l’a fait, dans le camp de réfugiés où vous avez grandi ? Et comment pouvez-vous convaincre, comme Suad AMIRY essaie de le faire, un employé d’aéroport inquiet de continuer à chercher un code pour un pays qui n’est pas reconnu ? Les contributeurs étudient le passé par le biais de souvenirs non conventionnels, réfléchissant à l’année 1948, où tout a commencé. Mais ils sont également vivement intéressés par les débuts, imaginant, comme le dit Mischa HILLER, « une Palestine qui reflète ce que nous sommes actuellement et ce que nous espérons devenir ». Leurs contributions – poignantes, drôles, intimes, réfléchies, intensément politiques – en font une œuvre qui est remarquable de par sa candeur et grâce à laquelle elle explore les différentes expériences individuelles et collectives d’attente, de vivre pour, et d’être à la recherche de la Palestine.
Penny JOHNSON est une chercheuse indépendante qui travaille en étroite collaboration avec l’Institut des Études Féminines de l’Université Birzeit, où elle édite le journal Review of Women’s Studies. Ses articles et recherches récentes sur la Palestine mettent l’accent sur le mariage et la guerre, les épouses de prisonniers politiques, et les opinions de jeunes Palestiniens sur les mariages justes et injustes. Elle est éditrice associée du journal Jerusalem Quaterly.
Raja SHEHADEH est un avocat et écrivain palestinien qui vit à Ramallah. Il est le fondateur de l’organisation pionnière pour les Droits de l’homme non partisans, Al Haq. Affilié de la Commission internationale des juristes, il est l’auteur de plusieurs livres sur le droit international, les Droits de l’homme et le Moyen-Orient. Il est également l’auteur du livre lauréat Palestinian Walks and A Rift in Time : Travels with My Ottoman Uncle. Son nouveau livre, Occupation Diaries, a été publié en août 2012.

« Comment une histoire fondamentalement triste peut donner autant de plaisir ? La réponse réside dans ces récits : ces histoires, mémoires, et poèmes sont un plaisir et sont éducatifs : personnels, originaux, parfois amusants, mais accomplis et toujours honnêtes. Ils sont un témoignage de notre esprit humain, et de la contribution grandissante de la Palestine à la littérature mondiale ». – Ahdaf SOUEIF

ISBN : 81-88965-73-1 (Women Unlimited, India), 978-1-74219-823-1 (Spinifex, Australia).

Partager l'article

Mandela et moi

Auteur(s) : Lewis NKOSI ; préface de Véronique TADJO
Pays de parution : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Rwanda, Togo, Tunisie
Langue(s) : français
Prix : 2 500 FCFA ; 400 DA ; 45 DM ; 8 DT ; 3 300 RWF

Le jeune Zoulou Dumisani Gumede grandit dans le cadre bucolique des montagnes sud-africaines. Cet irrésistible séducteur a deux obsessions : le sexe et une adoration inconditionnelle pour Nelson Mandela, le mythique leader de l’ANC recherché alors dans tout le pays et incarnation idéale pour lui du courage et de la virilité.
Paru initialement en 2006, Mandela et moi dessine un portrait décalé de l’Afrique du Sud sous le régime de l’apartheid. Roman d’apprentissage atypique et audacieux, mêlant de savoureuses anecdotes relatives à la vie quotidienne de la communauté zouloue et à la violence ordinaire, tant familiale que sociale et politique d’un pays en souffrance. Sagesse et humour se côtoient dans cette fable, qui se veut un hommage au grand Mandela.

Lewis NKOSI est né à Durban (Afrique du Sud) en 1936. Journaliste, il a enseigné la littérature dans différentes universités. Auteur de plusieurs essais consacrés à la culture et à la littérature sud-africaine, de pièces de théâtre et de romans, il a reçu de nombreux prix littéraires. Il est décédé à Johannesburg en septembre 2010.

Date de publication de la version panafricaine : 2011, 360 pages, 11,5 X 19 cm

Une coédition solidaire « Le livre équitable ».

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

JPEG - 1 Mo

Partager l'article

Trop de soleil tue l’amour

Auteur(s) : Mongo BETI ; préface d'Odile TOBNER
Pays de parution : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Rwanda, Togo, Tunisie
Langue(s) : français
Prix : 2 500 FCFA ; 400 DA ; 45 DM ; 8 DT ; 3 300 RWF

Zam, journaliste politique engagé, est victime d’un vol : toute sa précieuse collection de disques de jazz est dérobée. Le lendemain, il découvre un cadavre dans son placard. S’ensuit alors une succession de péripéties où Zam - plus porté sur les plaisirs simples de la vie - prend lentement conscience de ce qui se trame autour de lui. Il décide alors de mener une enquête qui se transforme très vite en cauchemar, où des policiers véreux se confondent avec des politiciens corrompus, où les diplomates étrangers se dérobent tandis que les services secrets se déchaînent.
Trop de soleil tue l’amour - premier volet d’une trilogie restée inachevée - s’inscrit dans cette tradition de la farce littéraire qui entend dénoncer par l’humour la tragédie d’une Afrique prise dans les rets de ses contradictions et des ingérences multiples.

Écrivain, essayiste, libraire, éditeur, citoyen militant, Mongo BETI - né en 1932 au Cameroun - a été, durant un demi-siècle, au cœur du combat pour une Afrique libérée des drames de la colonisation et des indépendances confisquées. Auteur d’une œuvre importante et considéré comme un des écrivains africains majeurs, Mongo BETI est décédé en octobre 2001.

Date de publication de la version panafricaine : 2011, 372 pages, 11,5 X 19 cm

Une coédition solidaire « Le livre équitable ».

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

Jazz et vin de palme

Auteur(s) : Emmanuel DONGALA
Pays de parution : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Mali, Maroc, Rwanda, Togo
Langue(s) : français
Prix : 1 500 FCFA ; 300 DA ; 40 DM ; 2 000 RWF

Un homme - pourtant féroce adversaire de l’animisme - confie à un ancien camarade du parti : « J’ai été ensorcelé par mon oncle paternel ». Un autre, Likibi, est jugé pour avoir empêché la pluie de tomber sur son village : accusé d’être féticheur, il est exécuté. Un gardien d’usine fait l’éloge de la Révolution rouge sans en comprendre un traître mot : son zèle lui sera fatal...
Avec une ironie mordante et un ton décalé, ce recueil de huit nouvelles évoque la déroute des jeunes États africains et les désillusions qui ont suivi les indépendances. Autant de portraits d’hommes et de femmes qu’Emmanuel Dongala parvient à saisir avec justesse et humanité. Le style est faussement naïf, les situations parfois loufoques... et si l’auteur s’autorise des échappées poétiques - liées à sa passion du jazz - le constat reste souvent pessimiste derrière l’humour doux-amer de l’écriture.

Né en 1941, Emmanuel Dongala a grandi au Congo-Brazzaville et vit aujourd’hui aux États-Unis. Il est l’auteur de plusieurs romans, dont Les petits garçons naissent aussi des étoiles et Johnny Chien Méchant, parus au Serpent à plumes.

Date de publication de la version panafricaine : 2009, 204 pages, 11,5 X 19 cm

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

Kaveena

Auteur(s) : Boubacar Boris DIOP
Pays de parution : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Rwanda, Togo
Langue(s) : français
Prix : 2 000 FCFA ; 350 DA ; 40 DM ; 2 500 RWF

Un cadavre dans un bunker : celui du chef de l’État, N’Zo Nikiema. Un mystère : celui du meurtre de la petite Kaveena, fille unique de la maîtresse du président défunt. Le colonel Asante Kroma, chef de la police, va devoir démêler les sombres arcanes d’un système dont il a aussi été l’un des rouages.
Kaveena, long monologue lucide et désespéré, dit de manière implacable l’Afrique meurtrie, aux mains de politiciens locaux et étrangers, brutaux, avides, sans merci. Un roman courageux et sans concession.

Auteur sénégalais né en 1946, Boubacar Boris Diop s’est imposé comme un écrivain majeur de l’Afrique contemporaine. Il a écrit plusieurs romans, dont Murambi, Le livre des ossements (Stock, 1997) et Doomi Golo, écrit en wolof (Papyrus, 2003) et paru en français aux éditions Philippe Rey en 2009.

Date de publication de la version panafricaine : 2009, 382 pages, 11,5 X 19 cm

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

1 | 2 | 3

Jeunesse

Les nouveautés du fonds « Lectures d’Afrique(s) » à découvrir d’urgence !

Le fonds Lectures d’Afrique(s) rassemble aujourd’hui la production de six maisons d’édition indépendantes d’Afrique (Afrique du Sud, Bénin, Madagascar, Mali, Rwanda, Togo) et du Brésil.

Découvrez les nouveautés des éditions Bakamé (Rwanda), Donniya (Mali), Jeunes Malgaches (Madagascar), Graines de Pensées (Togo), Pallas (Brésil) et Ruisseaux d’Afrique (Bénin). Si vous souhaitez diversifier votre fonds, lire en malgache, en portugais, en kinyarwanda, en français, si vous désirez tout simplement découvrir des auteurs et illustrateurs africains et brésiliens... la solution est ici... téléchargez le catalogue !

Télécharger le catalogue ici :

PDF - 1.7 Mo
Téléchargez les nouveautés du fonds Lectures d’Afrique(s) !

Retrouvez l’intégralité du catalogue ici.

Contactez l’Alliance internationale des éditeurs indépendants pour passer commande ou pour tout renseignement supplémentaire.

Partager l'article

Lectures d’Afrique(s), téléchargez le catalogue !

Auteur(s) : Catalogue collectif
Pays de parution : République de Guinée, Afrique du Sud, Bénin, Brésil, Madagascar, Mali, Maroc, Rwanda, Tunisie
Langue(s) : anglais, arabe, français, malgache, portugais, amazighe, bambara, kinyarwanda, kiswahili

Ancrés dans le quotidien africain, dans les rues de Bamako et de Conakry, au port de pêche de Cotonou, sur les terres tunisiennes, ou imprégnés de l’héritage afro-brésilien, découvrez dès maintenant les 281 contes, documentaires, albums et romans qui composent ce catalogue. La production de neuf maisons d’édition indépendantes d’Afrique (Afrique du Sud, Bénin, Madagascar, Mali, Maroc, République de Guinée, Rwanda, Tunisie) et du Brésil est ainsi disponible en France, en Belgique et en Suisse ! Si vous souhaitez diversifier votre fonds, lire en bambara, en arabe, en anglais, en portugais, en kinyarwanda, en malgache, en français, si vous désirez tout simplement découvrir... la solution est ici... tournez les pages !

L’Alliance diffuse et distribue l’ensemble des ouvrages présentés dans le catalogue.

Téléchargez ici le catalogue.

Le catalogue Lectures d’Afrique(s) a été réalisé avec le soutien de la Région Ile-de-France.

Partager l'article

Contos do mar sem fim

Auteur(s) : Cinco autores de Angola, quatro de Guiné-Bissau e sete escritores do Brasil
Pays de parution : Angola, Brésil, Guinée-Bissao
Langue(s) : portugais
Prix : R$ 32,00

Ce recueil, qui emprunte son titre à un vers emblématique de Fernando
Pessoa, est une véritable invitation au voyage, à travers seize récits
d’auteurs du Brésil, de Guinée-Bissau et D’Angola.

Date de publication : 2010 ; 224 pages ; 14 X 21 cm ; ISBN : 978-85-347-0294-2

Partager l'article

Catalogue jeunesse - « À la découverte de la littérature jeunesse africaine » et son supplément « Les Afriques en fête »

Pour accéder aux catalogues jeunesse, cliquez ici et ici.

Ces ouvrages sont disponibles à l’Alliance, contactez-nous par téléphone ou par email pour tout renseignement ou toute commande.

Partager l'article

Maman

Auteur(s) : Béatrice LALINON GBADO ; Mamadou Wolid NIANG, Ousseynou SAKHO, Abdoulaye SECK, Ibrahima DIA, Chérif DIOP
Pays de parution : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal, Congo Brazzaville
Langue(s) : français
Prix : 15 euros ; 5 000 FCFA

Ce texte poétique, écrit par Béatrice LALINON GBADO, est un véritable hommage à la femme, un long poème magnifiquement illustré par plusieurs artistes sénégalais travaillant la technique du « sous-verre ».

Date de publication : 2006,
48 pages,
24 X 24 cm

JPEG - 174.5 ko

Partager l'article

Acciones de alegato

Estudio : ¿Qué libertad de edición para los editores independientes ?

Convocatoria de propuestas - búsqueda de autor

La Alianza lanza un estudio inédito sobre la libertad de editar. Este estudio dará la palabra a los editores independientes, poniendo en perspectiva los temas siguientes :

  • ¿Cuáles son los distintos atentados a la libertad de edición que deben enfrentar los editores independientes en sus países ?
  • ¿Cómo estos atentados a la libertad de expresión se traducen concretamente en su trabajo cotidiano ?
  • ¿Cómo los editores resisten para preservar y defender su libertad de expresión ?
  • ¿Qué estrategias utilizan para desbaratar la censura ?
  • ¿Se puede hablar de una “fragilidad” mayor del acto de publicar hoy ? ¿Hubo cambios significativos, estos últimos años ?
  • ¿Desde el punto de vista de los editores, existe un límite a la libertad de edición (y de expresión) ?

El idioma de redacción del estudio tendrá que ser el francés. Si le interesa este estudio, les agradecemos nos manden su propuesta (ver los elementos solicitados en adjunto) al equipo de la Alianza, antes del 13 de marzo de 2017.

Partager l'article

Call for freedom of speech and publishing in Turkey, 22 August 2016

The International Alliance of Independent Publishers demands that Turkish authorities immediately release publishers, authors and journalists, currently detained. It is necessary to guarantee freedom of speech and publishing in Turkey. The Alliance joins the Turkish Publishers Association condemnation of the summary closure of publishing houses and media as a clear human rights violation, and urges the Turkish authorities to rescind those summary closures.

Partager l'article

Llamado a la libertad de expresión y de edición en Bangladesh, noviembre de 2015

Fragmento del comunicado de la Alianza para llamar a la libertad de expresión y de edición en Bangladesh, 10 de noviembre de 2015 :

Desde hace varios meses, autores, blogueros, editores y libreros son víctimas de ataques violentos y mortales en Bangladesh.
La Alianza internacional de editores independientes, que representa a más de 400 editoriales independientes de 45 países del mundo, condena estos ataques mortales y los atentados contra la libertad de expresión y de edición. La Alianza reafirma también el papel esencial que deben desempeñar los poderes públicos, en Bangladesh como en el resto del mundo, para favorecer la emancipación de los ciudadanos y garantizar un espacio público de diálogo y de paz. La pluralidad y la diversidad de las ideas, constituyen las bases de una sociedad democrática. Es urgente que el gobierno proteja y defienda a los actores del libro, garantizando así los cimientos necesarios para que puedan ejercer su oficio y su libertad de expresión.

Partager l'article

Comunicado de respaldo a Editorial Txalaparta frente a los ataques a sus libros y a la libertad de expresión, diciembre de 2010

Paris, diciembre de 2010

Con preocupación la AIEI ha recibido la información de que se ha censurado un libro en España y se amenaza a una editorial independiente. En efecto, un libro que denuncia las torturas realizadas por las fuerzas policiales de ese país (El manual del torturador español de Xabier Makazaga) ha sido retirado de una biblioteca pública (la del ayuntamiento de Basauri), luego de que un partido político y algún periódico de Madrid pidiera que se retirase de todas aquellas que lo tuviesen a disposición de los lectores. El libro es de curso totalmente legal y redunda en las denuncias que ya antes habían sido hechas por informes de Amnistía Internacional y del Relator de la ONU para los Derechos Humanos. La campaña contra el libro ha sido denunciada públicamente por los bibliotecarios públicos. Asimismo el Observatorio de Derechos Humanos del País Vasco (Behatokia) ha envido una protesta a Sr. Frank de la Rue, Relator Especial sobre Libertad de Opinión y de Expresión, dependiente del Alto Comisariado de Naciones Unidas para los Derechos Humanos, con sede en Ginebra. Como reacción a este atropello, el autor y los han decidido colgar el texto del libro en el site de la editorial (http://tinyurl.com/makazaga). La AIEI, que tiene entre sus objetivos defender la libre expresión y condenar la censura, se expresa también cuando por razones ideológicas se ataca o pone en peligro a editoriales cuya labor es contribuir, justamente, a la divulgación de ideas y aportar a la identidad de los pueblos y sus culturas Es innecesario citar artículos de Declaraciones universales para sustentar esta actitud indoblegable de la AIEI. Basta recorrer el muy extenso catálogo de Txalaparta (Tafalla, Navarra, España), editorial objeto de los ataques mencionados, para poder apreciar el vastísimo abanico de obras literarias y ensayos que, sin dejar de reflejar una línea editorial propia, son indiscutiblemente un importante aporte a la bibliodiversidad. Por ello, los editores independientes hacemos un llamado a las autoridades españolas a respetar la labor editorial independiente y no caer en actitudes fundamentalistas que cercenan derechos y menoscaban la democracia. Hacemos asimismo un llamamiento a las editoriales independientes, los bibliotecarios y los lectores a estar atentos al desarrollo de esta situación y a expresar su respaldo a Txalaparta editorial, así como a defender el derecho a recibir una información veraz y plural.

Partager l'article

Tarifas postales preferenciales para el libro : una urgencia en América Latina, agosto de 2010

Los servicios postales, ampliamente utilizados por las editoriales para el envío de su producción a las librerías, bibliotecas y lectores, constituyen un instrumento esencial para la circulación del libro en todo el mundo. Con todo, la ausencia de tarifas preferenciales, la eliminación de las existentes o bien la no aplicación de las mismas en muchos países, perjudican la circulación del libro y por lo tanto la bibliodiversidad.
En un espacio tan vasto como América Latina, marcado por la debilidad de la distribución, una gran parte de los editores y libreros se hacen cargo del transporte de sus libros. Para ellos, la existencia de tarifas postales de preferencia para el envío de libros es vital.

Partager l'article

Haití, movilicemos de forma duradera, febrero de 2010

La Alianza Internacional de Editores Independientes pide a todos los organismos de solidaridad internacional que se movilicen por la tragedia de Haití. La Alianza hará lo que pueda para proporcionar apoyo a largo plazo para los profesionales del libro en Haití, especialmente a los bibliotecarios, editores y libreros, articulando su acción con otros actores haitianos.

La importancia de la cultura en la reconstrucción del país debe ser tenida en cuenta. En el contexto haitiano, donde lo simbólico ocupa un lugar, reflexionar sobre Haití es también apoyar a las artes y la cultura, incluidos los libros y los autores que sirven como promotores de su identidad popular, compleja y fascinante. Si un pueblo es despojado de su cultura, está muerto como nación. Rodney Saint-Éloi, Mémoires d’encrier

Partager l'article

Solidaridad con los editores iraníes, agosto de 2009

Pays de parution : Iran

Ante la situación preocupante en Irán y los atentados contra la libertad de expresión, los editores de la Alianza manifiestan su solidaridad con sus colegas iraníes. Exigen respeto al derecho de publicación y llaman a desarrollar más intercambios culturales y editoriales con Irán.

Leer el comunicado en francés o en inglés

Partager l'article

¿Hacia una Europa que proteja la bibliodiversidad ?, abril de 2009

Mientras que se abre la campaña oficial para las próximas elecciones europeas, la Alianza ha marcado su voluntad de implicarse positivamente formulando tres propuestas que podrían implementarse fácilmente.

Estas propuestas y otras más están publicadas en http://challengeforeurope.blogactiv.eu, por iniciativa de la Fundación Charles Léopold Mayer, en el marco de su operación intitulada “¿Cuál es la Europa que queremos ?”. ¡Esperamos que este impresionante corpus de propuestas inspire benéficamente a las futuras autoridades electas de la Unión !”

Partager l'article

¿La libertad de publicar en peligro en Canadá ?, abril de 2008

Un increíble intento de censura pone en peligro la existencia misma de la editorial Écosociété (Quebec – Canadá) ; más de 60 editores de 30 países manifiestan su más completa solidaridad con el editor quebequés y hacen un llamamiento a los protagonistas del caso “Noir Canada” para que respeten la libertad de expresión y de publicación.

Partager l'article

El libro en Marruecos, ¿una situación preocupante ?, febrero de 2008

Con ocasión de la apertura del Salón Internacional de la Edición y del Libro de Casablanca (9-17 de febrero de 2008, Marruecos), la Alianza de los Editores Independientes desea manifestar su viva inquietud sobre la situación de los libreros independientes y en general de todo el sector local del libro.

Partager l'article

1 | 2

{#ENV{titre},#SELF,sujet}