Plaidoyers

Cette page est en construction (en raison d’une migration du site). Merci de votre compréhension.

Appel à la liberté d’expression et d’édition en Turquie, 22 août 2016

L’Alliance internationale des éditeurs indépendants appelle les autorités turques à libérer immédiatement les éditeurs, les auteurs et journalistes, actuellement détenus. Il est nécessaire que la liberté d’expression et d’édition en Turquie soit garantie. Se joignant à l’Association des éditeurs turcs, l’Alliance condamne la fermeture sommaire de maisons d’édition et de médias, qui constitue une véritable violation des droits de l’homme, et demande aux autorités turques d’annuler ces fermetures.

Vers une Europe protégeant la bibliodiversité ?, avril 2009

Alors que s’ouvre la campagne officielle pour les prochaines élections européennes, l’Alliance a souhaité s’impliquer positivement en formulant trois propositions qui pourraient être mise en œuvre très simplement.

Ces propositions sont publiées par ailleurs à l’adresse http://challengeforeurope.blogactiv.eu, avec des dizaines d’autres, à l’initiative de la Fondation Charles Léopold Mayer dans le cadre de son opération intitulée « Quelle Europe voulons-nous ? ». Souhaitons que ce corpus impressionnant de propositions inspirera profitablement les futurs élus de l’Union !

Des tarifs postaux préférentiels pour le livre : une urgence en Amérique latine, août 2010

Massivement utilisés par les petites structures éditoriales pour la diffusion de leurs productions auprès des libraires, des bibliothèques et des lecteurs, les services postaux représentent un outil privilégié de la circulation du livre dans le monde. Or, l’absence, la disparition ou la remise en cause des tarifs postaux particuliers au livre portent préjudice à la bibliodiversité dans de nombreux pays.
Dans un espace latino-américain très vaste et marqué par la faiblesse de la distribution, une grande partie des éditeurs assurent eux-mêmes l’acheminement de leurs productions. Pour eux, l’existence de tarifs postaux préférentiels permettant l’envoi de livres apparaît d’autant plus vitale.

Appel aux auteurs, aux éditeurs et aux institutions francophones, mars 2007

La littérature africaine de langue française est aujourd’hui mieux représentée et mieux connue en Europe qu’en Afrique, où sa diffusion reste entravée par de nombreux obstacles. Pourtant, des solutions existent, qui nécessitent la mobilisation des différents acteurs de la chaîne du livre. La coédition, qui repose sur un accord commercial solidaire, en est une. La publication de L’Ombre d’Imana de Véronique Tadjo, exemple pionnier de coédition panafricaine, prouve que l’on peut, en se solidarisant, créer les conditions nécessaires à une (ré)appropriation par l’Afrique de sa littérature. Afin que cela soit possible, l’Alliance lance un appel à tous, auteurs, éditeurs et institutions, pour renforcer et promouvoir la bibliodiversité au cœur de l’espace francophone. Cet appel a été signé par de nombreux auteurs et professionnels de la chaîne du livre.

Le livre au Maroc, une situation préoccupante, février 2008

Alors que s’ouvrent les portes du Salon International de l’Édition et du Livre de Casablanca (Maroc, du 9 au 17 février 2008), l’Alliance des éditeurs indépendants souhaite faire part de sa vive inquiétude quant à la situation de la librairie indépendante, et au-delà, de toute la chaîne du livre locale.

Communiqué de l’Alliance, suite aux rencontres numériques de Tunis, 27 mai 2011

Pays de parution : Tunisie

15 éditeurs indépendants de 8 pays (Algérie, Argentine, Côte d’Ivoire, Égypte, France, Maroc, Tunisie, Syrie) se sont réunis en Tunisie du 12 au 15 mai 2011 pour des rencontres sur l’édition numérique organisées par l’Alliance internationale des éditeurs indépendants, avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie.

L’ensemble des éditeurs réunis à Tunis souhaite faire savoir que cette rencontre s’est déroulée dans un climat serein et sûr. L’accueil très chaleureux qui nous a été réservé, et ce malgré le couvre-feu qui était alors instauré, nous a permis d’organiser des rencontres de grande qualité, autant professionnellement qu’humainement.

Nous tenions à manifester ainsi notre amitié à nos partenaires tunisiens, en invitant les associations, les ONG, les organismes et institutions, les touristes et les curieux, à redécouvrir la Tunisie – cette Tunisie où l’on respire un air de liberté.

Appel aux lecteurs, mars 2006

Le rôle que jouent les livres dans la diffusion d’idées, d’analyses, d’imaginaires et de propositions, dans la formation et l’information des citoyens, est essentiel pour comprendre les défis de notre époque, pour connaître et se reconnaître. Lire la suite

Voir la liste des signataires

Haïti, mobilisons-nous dans la durée, février 2010

L’Alliance internationale des éditeurs indépendants appelle tous les organismes de solidarité internationale à se mobiliser dans la durée en Haïti. L’Alliance fera ce qui est en son pouvoir pour apporter son appui à long terme aux professionnels du livre haïtiens, particulièrement aux bibliothécaires, aux éditeurs et aux libraires, en articulant son action à celle d’autres acteurs en Haïti, déjà présents ou prévoyants de l’être.

« L’importance de la culture, dans la reconstruction, doit être prise en compte. Dans le contexte haïtien, où la symbolique a une place de choix, repenser Haïti c’est aussi soutenir les arts et la culture, notamment le livre et les auteurs qui servent de promoteurs de cette identité populaire, complexe et fascinante. Un peuple amputé de sa culture est un peuple mort ».

Rodney Saint-Éloi, auteur et éditeur membre de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants

Communiqué de soutien à la maison d’édition Txalaparta suite aux attaques contre « El manual del torturador español » et contre la liberté d’expression, décembre 2010

Paris, décembre 2010

C’est avec une vive inquiétude que l’Alliance internationale des éditeurs indépendants a pris connaissance de la censure récente d’un livre en Espagne, et des menaces proférées à l’encontre de la maison d’édition indépendante Txalaparta, membre du réseau hispanophone de l’Alliance.

Le livre en question, El manual del torturador español – Le manuel du tortureur espagnol – de Xabier MAKAZAGA dénonce les tortures pratiquées par les forces de l’ordre espagnoles. Le livre a été retiré d’une bibliothèque publique (celle de la mairie de Basauri), suite à la demande d’un parti politique et de certains journaux de Madrid de le retirer de toutes les bibliothèques l’ayant mis à disposition des lecteurs.
Les pratiques présentées dans cet ouvrage viennent cependant conforter des accusations déjà avancées dans des rapports d’Amnesty International et par le rapporteur de l’ONU sur les droits de l’Homme. La campagne à l’encontre de ce livre a déjà été dénoncée publiquement par les bibliothécaires de la fonction publique. Par ailleurs, l’Observatoire des droits de l’Homme du Pays Basque (Behatokia) a envoyé une lettre de protestation à Frank de la Rue, Rapporteur spécial sur le droit et la liberté d’opinion et d’expression, dépendant du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme, dont le siège est à Genève. En réaction à cet affront, l’auteur et les éditeurs ont décidé de proposer en libre accès l’ouvrage sur le site web de la maison d’édition.

L’Alliance internationale des éditeurs indépendants, dont un des objectifs est de défendre la liberté d’expression et de dénoncer toutes formes de censure, a également pour mission de réagir publiquement quand des attaques ou des infractions sont perpétrées – pour des raisons idéologiques – contre des maisons d’édition indépendantes, dont le travail consiste justement à encourager la divulgation des idées et à contribuer à forger l’identité des peuples et de leurs cultures.

Il suffit de parcourir le catalogue des éditions Txalaparta pour apprécier le vaste éventail d’œuvres littéraires et d’essais qui, tout en reflétant une ligne éditoriale propre, constituent un apport incontesté à la bibliodiversité.

C’est pourquoi, nous, éditeurs indépendants, lançons un appel aux autorités espagnoles à respecter le travail des maisons d’édition indépendantes et à encourager le respect des droits fondamentaux et de la démocratie.

Nous appelons également les éditeurs indépendants, les libraires, les bibliothécaires et les lecteurs à suivre attentivement le déroulement de cette affaire et à faire part de leur soutien à la maison d’édition Txalaparta editorial, afin que soit défendu et respecté le droit de recevoir une information véridique et plurielle.

Le réseau hispanophone de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants

Communiqué de l’Union des éditeurs tunisiens, 21 janvier 2011

Pays de parution : Tunisie

Extrait du communiqué de l’Union des éditeurs tunisiens, publié le 21 janvier 2011

« L’Union des éditeurs Tunisiens, dont les membres se sont réunis le vendredi 21 janvier, félicite le peuple tunisien, fier de sa révolution grandiose, et se recueille devant ses martyrs tout en déclarant son soutien indéfectible devant la résistance populaire ».

La hausse de la TVA en France menace la librairie et l’édition indépendantes, communiqué de l’Alliance, novembre 2011

Suite à l’annonce de la hausse du taux de TVA, passant de 5,5 % à 7 % en France au 1er janvier 2012 – mesure qui fragilisera au premier chef la librairie indépendante, l’Alliance manifeste sa solidarité avec l’ensemble des maillons de la chaîne du livre en France, et notamment avec les appels lancés par le Syndicat de la Librairie française et le Syndicat national de l’Édition. Nous rappelons à cette occasion la nécessité de protéger et d’encadrer le livre par des dispositifs législatifs adaptés aux réalités de chaque pays – permettant de renforcer les marchés du livre localement et l’accès aux œuvres pour les lecteurs.

Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle française, mars 2012

Alors que le Salon du livre de Paris ouvrait ses portes le 16 mars 2012, l’Alliance internationale des éditeurs indépendants a souhaité adresser aux candidats quelques propositions concrètes en faveur de la bibliodiversité.

Certaines de ces propositions ont été relayées par l’équipe de campagne de François Hollande chargée du programme « Livre et lecture ».

Appel à la liberté d’expression et d’édition au Bangladesh, novembre 2015

Extrait du communiqué de l’Alliance pour un appel à la liberté d’expression et d’édition au Bangladesh, 10 novembre 2015 :

Depuis plusieurs mois, des auteurs, blogueurs, éditeurs et libraires font l’objet d’attaques violentes et meurtrières au Bangladesh.
L’Alliance internationale des éditeurs indépendants, représentant 400 éditeurs indépendants de 45 pays dans le monde, condamne ces attaques meurtrières et l’atteinte à la liberté d’expression et d’édition. L’Alliance réaffirme également le rôle essentiel que doivent jouer les pouvoirs publics, au Bangladesh comme dans le reste du monde, pour favoriser l’émancipation des citoyens, pour garantir un espace public de dialogue et de paix. La pluralité et la diversité des idées constituent la base de la démocratie. Il est urgent que le gouvernement bangladais protège et défende les acteurs du livre, assurant ainsi les fondements nécessaires à leur métier et à leur liberté d’expression.

{#ENV{titre},#SELF,sujet}