logoActivités

Programmation 2021 de l’Alliance

À lire : une rétrospective de l’année 2020 et le programme d’actions 2021 de l’Alliance !

Partager l'article

5 pôles principaux d’activités

Les activités de l’Alliance découlent des orientations définies collectivement par les éditeurs, qui s’organisent en 5 pôles principaux :
1. Animation d’un réseau international et interculturel d’éditeurs indépendants
2. Développement d’un Observatoire de la bibliodiversité : recherches, analyses, outils de mesure et centre de ressources sur la bibliodiversité
3. Organisation et animation de rencontres et d’ateliers internationaux et thématiques, renforcement des capacités par l’échange entre pairs, notamment via le Labo numérique de l’Alliance
4. Appui aux partenariats éditoriaux internationaux (coéditions solidaires, traductions, cessions de droits)
5. Mise en œuvre d’actions de plaidoyer en faveur de la liberté d’éditer, de l’édition indépendante et de la bibliodiversité

Partager l'article

Rencontres, ateliers & salons

Les langues locales et nationales : quelles opportunités pour l’édition en Afrique ? - 11 au 13 juin 2013, Ouagadougou (Burkina Faso)

Pays de parution : Burkina Faso

Atelier préparatoire et thématique des Assises internationales de l’édition indépendante

8 éditeurs africains publiant en langues nationales et des représentants d’ONG burkinabées se réuniront à Ouagadougou en juin prochain pour le 4e atelier des Assises internationales de l’édition indépendante.

À travers les échanges d’expériences entre éditeurs et les contributions des différents intervenants, l’atelier a pour enjeux de :
* sensibiliser les pouvoirs publics au développement de l’apprentissage en langues nationales ;
* formuler des propositions concrètes à destination des organismes travaillant en faveur des langues locales ;
* formuler des recommandations à destination des professionnels du livre pour la mise en place d’un salon du livre en langues locales et pour le développement de projets éditoriaux en langues africaines.

L’Alliance adresse ses remerciements à la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse pour son soutien.

Pour suivre les Assises et pour toute information supplémentaire sur cet atelier, cliquez ici !

Partager l'article

La littérature jeunesse africaine : quelle visibilité sur le marché international ? - 23 au 27 mars 2013, Foire du livre de jeunesse de Bologne (Italie) – hall 29, stand C/57

Pays de parution : Italie

Atelier préparatoire et thématique des Assises internationales de l’édition indépendante

En partenariat avec la Foire du livre de jeunesse de Bologne, l’Alliance réunit huit éditeurs africains à Bologne du 23 au 27 mars 2013.

Comment concilier l’édition des ouvrages à un double niveau, en s’adressant à la fois à un lectorat local et potentiellement à l’international ? Lors de l’atelier préparatoire des 23 et 24 mars, les éditeurs témoigneront de leurs expériences à l’international et s’interrogeront sur les normes éditoriales dans la conception et la fabrication des livres de jeunesse. Une agent littéraire interviendra également pour accompagner les éditeurs dans leurs questionnements et réfléchir avec eux aux stratégies éditoriales et commerciales pouvant être développées pour atteindre une plus grande visibilité sur les marchés internationaux. L’un des objectifs de l’atelier est aussi d’aboutir à la formulation de recommandations et d’un plaidoyer afin de favoriser la présence des éditeurs du Sud sur les foires du livre.
Enfin, cette rencontre donnera lieu à une foire aux projets pouvant aboutir à des propositions de traductions, de cessions de droits et de coéditions.

Présents du 25 au 27 mars sur le stand collectif Afrique (hall 29, stand C/57), les éditeurs vous attendent avec grand plaisir !


L’Alliance remercie chaleureusement la Foire du livre jeunesse de Bologne, la Fondation de France, le Centre national du livre et l’Institut français de Madagascar pour leurs soutiens, indispensables à la mise en place de cet atelier.

Pour suivre les Assises et pour toute information supplémentaire sur cet atelier, cliquez ici !

Partager l'article

Le numérique, quels enjeux pour la bibliodiversité dans le monde arabophone ?

Suite à la rencontre sur l’édition numérique organisée par l’Alliance à Tunis en 2011, plusieurs éditeurs arabophones membres de l’Alliance se sont lancés dans la fabrication et la commercialisation de fichiers EPUB. Ces expérimentations récentes ont révélé un certain nombre d’obstacles propres au monde arabe : spécificités des polices de caractères en arabe, difficultés pour commercialiser les ouvrages sur des plateformes de vente en ligne, etc. Les éditeurs arabophones ont donc souhaité mettre en place un atelier pour travailler sur ces questions et pour mutualiser, dans la mesure du possible, des outils et des techniques.

Cet atelier permettra aux éditeurs arabophones de s’entraîner très concrètement à la fabrication d’EPUB, en tentant d’apporter des solutions aux problèmes liés à la conversion numérique des textes en langue arabe. Alors que les contenus numérique en langue arabe sont pour l’instant peu nombreux, il semble en effet essentiel de favoriser le passage au numérique des éditeurs traditionnels, garants de la bibliodiversité dans l’espace arabophone.

Dans cette logique, les éditeurs apporteront des recommandations pour faciliter la numérisation des fichiers et pour favoriser une meilleure distribution et diffusion des ouvrages numériques dans le monde arabe. Ces propositions seront diffusées au niveau des pouvoirs publics mais également auprès des instances internationales de normalisation comme l’International Digital Publishing Forum (IDPF).

Le Labo numérique de l’Alliance relayera les expériences des éditeurs arabophones et accompagnera leurs projets sur le moyen terme.

Le 3 mai, de 11h00 à 12h00, nous vous invitons à assister au sein de la Foire à une table ronde sur l’ouvrage Words and Money d’André Schiffrin - traduit et coédité par le réseau arabophone de l’Alliance.

Cet atelier est organisé en partenariat avec la Foire internationale du livre d’Abu Dhabi, et soutenu par l’Organisation internationale de la Francophonie (Direction de la Francophonie numérique) et par la Fondation Prince Claus.

Partager l'article

Diffusion des ouvrages de sciences humaines et sociales : quelles stratégies innovantes pour tirer son épingle du jeu ?

Pays de parution : Allemagne

Pour les éditeurs indépendants, la diffusion et la distribution des livres « difficiles » que sont les ouvrages de sciences humaines s’avèrent la plupart du temps problématiques. Ces ouvrages ont en effet souvent du mal à trouver leurs lecteurs dans des marchés du livre marqués par la surproduction éditoriale, une très forte concentration des entreprises d’édition, des points de vente et des structures de distribution. Face à une multitude de canaux de diffusion, comment valoriser une production en marge du « mainstream » ?

Pour tirer leur épingle du jeu, certains éditeurs mettent en place des stratégies originales pour distribuer et promouvoir leurs ouvrages en associant des acteurs associatifs, de nouveaux acteurs numériques ou en mettant en place des partenariats avec des universités. Ces initiatives isolées restent cependant peu connues de la plupart des éditeurs. C’est pourquoi, dans l’esprit de solidarité qui anime l’Alliance, des éditeurs ont voulu partager leurs expériences et leur savoir-faire en abordant ces questions au cours d’un atelier qui pourrait se tenir en marge de la Foire du livre de Francfort en 2013 – lieu stratégique et symbolique pour les éditeurs.

Dans l’optique de favoriser une meilleure circulation des textes de sciences humaines et sociales, une foire aux projets sera également organisée afin de faire naître des projets de traduction et de coédition entre éditeurs de l’Alliance. Certains de ces projets pourront ensuite être soutenus financièrement par l’Alliance.

Cet atelier est organisé en partenariat avec la Foire du livre de Francfort, et avec le soutien de la Fondation de France, du Centre national du livre et du Goethe-Institut en Afrique du Sud.

Partager l'article

Le livre équitable : un réel enjeu pour demain / Coéditions, cessions de droits et autres partenariats éditoriaux solidaires

Les coéditions, pratiques au cœur de l’action et de la réflexion de l’Alliance depuis ses débuts, favorisent une meilleure diffusion des œuvres et des idées, tout en permettant une mutualisation des coûts entre éditeurs. Ces partenariats professionnels, basés sur la confiance et sur des méthodes collectives de travail, représentent par ailleurs un échange mutuel de savoir-faire.

Après 10 ans de pratiques et d’expériences, un bilan s’avère nécessaire : combien de projets de coéditions solidaires sont nés en une décennie, et dans combien de pays ? Quelles sont les retombées financières de ces projets ?

Pour éclairer cet atelier d’exemples concrets, la collection « Terres solidaires » (coéditions solidaires panafricaines) fait office de cas d’école, mais d’autres projets développés au sein ou hors de l’Alliance alimenteront également la discussion. Les participants réfléchiront ensemble sur la façon de développer de nouveaux partenariats tout en renforçant la dimension collective des projets. Ils proposeront aussi des stratégies pour faciliter la coopération sur des projets de cessions de droits (Nord-Sud, et surtout Sud-Nord, et Sud-Sud). Ils réfléchiront enfin aux perspectives offertes par le numérique pour les partenariats éditoriaux solidaires.

À partir de ces échanges, les participants dresseront un guide « des bonnes pratiques éditoriales ». Ce guide pourrait aboutir à la rédaction d’une charte, qui accompagnerait le logo « Le livre équitable » porté par l’Alliance.

Pour enrichir les discussions et dans un souci d’échanges de pratiques entre réseaux linguistiques, Guido INDIJ (directeur des éditions la marca editora en Argentine) partagera avec les participants les réflexions et projets menés par réseau hispanophone depuis plusieurs années en termes de partenariats éditoriaux.

Par ailleurs, et comme la plupart des coéditions et des traductions naissent lors de rencontres à dimension humaine, un temps important sera consacré à une foire aux projets. Ce « mini Francfort » offrira la possibilité aux éditeurs de proposer des ouvrages à la cession de droits ou à la coédition à leurs confrères. Ces projets pourront être soutenus (logistiquement, juridiquement ou financièrement) par l’Alliance dans la période à venir.

Nous profiterons de la présence des éditeurs à Ouagadougou pour organiser en partenariat avec la Fondation Joseph Ki-Zerbo et les éditions Sankofa & Gurli le lancement de la dernière coédition solidaire À quand l’Afrique ? Entretien de Joseph KI-ZERBO avec René HOLENSTEIN – lancement qui viendra clôturer l’atelier le 17 juin 2013.


Cet atelier est soutenu par l’Organisation internationale de la Francophonie et le Centre national du livre.

Partager l'article

La littérature jeunesse africaine : quelle visibilité sur le marché international ?

Pays de parution : Italie

Depuis 2009, l’Alliance a développé à la demande d’éditeurs membres une petite activité de diffusion et de distribution en France d’ouvrages jeunesse édités en Afrique (le fonds « Lectures d’Afrique(s) »). Ce fonds répond à un double enjeu : rendre accessible et visible sur les marchés du Nord la production éditée en Afrique et, plus modestement, participer à un rééquilibrage des flux commerciaux entre le Sud et le Nord.
Le secteur de la jeunesse, en plein essor dans de nombreuses régions du monde, est stratégique dans des pays où l’édition est émergente. Bien que soucieux de leur lectorat local, les éditeurs en Afrique aspirent à être reconnus à l’international. Leur participation à des salons du livre au Nord, comme le Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis, révèle l’existence d’un lectorat sur les marchés du Nord.

Si la production africaine se vend au grand public, s’achète-t-elle pour autant dans le cadre de foires de ventes de droits ? Quels sont les préalables nécessaires pour participer à ces foires professionnelles ? La littérature africaine y trouverait-elle des acquéreurs ?

En partenariat avec la Foire du livre de jeunesse de Bologne, l’Alliance réunit huit éditeurs africains à Bologne du 23 au 27 mars 2013.
.
À travers des échanges d’expériences et l’intervention d’une agent littéraire spécialisée dans la cession de droits (principalement au service de petites maisons d’édition jeunesse), les éditeurs travailleront sur les points suivants :
• repérer les catalogues pertinents en vue d’une cession de droits d’auteurs ;
• développer des outils de promotion favorisant la présentation de sa production ;
• négocier des droits et assurer le suivi des contacts….

Par ailleurs, les éditeurs s’interrogeront sur les normes éditoriales dans la conception et la fabrication des livres, normes qui peuvent faciliter l’accès aux marchés internationaux, tout en présentant un risque de standardisation des productions. Comment concilier l’édition de ses ouvrages à un double niveau, en s’adressant à la fois à un lectorat local et potentiellement à l’international ?

Un temps de l’atelier sera consacré à la formulation d’un plaidoyer proposant une série de recommandations, en direction des foires du livre pour y favoriser la présence d’éditeurs du Sud.

Enfin, cette rencontre donnera lieu à une foire aux projets, un « mini Bologne » pouvant aboutir à des propositions de traductions, de cessions de droits et de coéditions. Certains de ces projets pourront être soutenus par l’Alliance par la suite.

En prolongement de l’atelier, des rendez-vous avec des éditeurs et des structures soutenant l’édition jeunesse ont été pris durant la Foire, permettant d’illustrer concrètement les réflexions menées les deux jours précédents, de mieux découvrir et comprendre les rouages et les mécanismes d’une foire comme celle de Bologne. Nous espérons que cet accompagnement permettra aux éditeurs de renouveler et pérenniser leur présence lors de cette foire… et qu’à terme, la littérature jeunesse africaine se positionne plus visiblement sur les marchés internationaux.

L’Alliance remercie très chaleureusement la Foire du livre de jeunesse de Bologne, la Fondation de France, le Centre national du livre et l’Institut français de Madagascar pour leurs soutiens, indispensables à la mise en place de cet atelier.

Les premières conclusions de cet atelier sont disponibles ci-dessous. Le compte-rendu complet de cet atelier est en cours de réalisation.

Découvrez l’article relatif à cet atelier, publié le 20 mai 2013 sur le blog PaperTiger.

Partager l'article

Le don de livres : un système à repenser ?, atelier tenu en 2013, Paris (France)

Si de nombreux débats et discussions sur le don de livres ont eu lieu, rares sont ceux qui ont pris en compte, en complément du point de vue indispensable des collectifs professionnels de bibliothécaires, celui des éditeurs et des libraires.

Cet atelier se fixe ainsi 3 objectifs principaux :
interroger les pratiques existantes et l’incidence de la « chaîne du don » sur la « chaîne du livre » du point de vue des bibliothécaires, des éditeurs et des libraires locaux ;
interroger, promouvoir et « compléter », le cas échéant, les outils de référence existants (entre autres la Charte du don de livres réalisée par l’association Culture et développement, en partenariat avec plusieurs structures et institutions) ;
proposer des alternatives réalistes et pérennes aux dons de livres « classiques », permettant nous l’espérons de nourrir et enrichir les pratiques actuelles, au regard de l’expérience des professionnels locaux.

L’Alliance remercie chaleureusement la Région Ile-de-France pour son soutien et sa confiance et la BULAC (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations) pour son accueil dans ses locaux.

Les premières conclusions de cet atelier sont disponibles ci-dessous.

Découvrez aussi les effets par ricochet de l’atelier sur le don de livres :
un article sur Africultures, une émission sur RFI, un article dans le quotidien malgache L’Express de Madagascar...

Partager l'article

La bibliodiversité en marche dans l’espace hispanophone

Pays de parution : Mexique

Du 24 au 28 novembre 2012, les éditeurs du réseau hispanophone de l’Alliance se réuniront au Mexique, en marge de la Foire internationale du livre de Guadalajara.

Lors de ces rencontres, le coordinateur du réseau hispanophone, Juan Carlos SÁEZ, présentera d’abord les décisions prises lors de la réunion du CIEI (Comité international des éditeurs indépendants) en octobre 2012.
Ensuite, les éditeurs feront un état des lieux de la bibliodiversité dans leur pays depuis 2007 (quelles évolutions, quels freins, comment le numérique façonne-t-il l’édition indépendante, comment s’organisent les collectifs d’éditeurs, quels sont les chantiers prioritaires de l’Alliance pour les années à venir).
Les éditeurs travailleront ensuite en petits groupes sur des thèmes spécifiques (coéditions, numérique, politiques publiques...), pour dresser le programme d’actions du réseau pour les deux prochaines années et préparer la 3e édition des Assises internationales de l’édition indépendante de l’Alliance*.

Les éditeurs participeront par ailleurs au Forum Otra Mirada, organisé
conjointement par la FIL et la librerías Cálamo
.

Enfin, le 28 novembre 2012, à 13h00, l’Alliance organise une table ronde en partenariat avec la FIL sur la « Mutation dans l’industrie du livre : les défis de la bibliodiversité ». Nous vous donnons ainsi rendez-vous à la Foire (salón José Luis Martínez), pour participer à cette discussion !

*La rencontre du réseau hispanophone inaugure les ateliers préparatoires de la 3e édition des Assises de l’Alliance (qui s’échelonneront en 2013 dans différents pays). La synthèse de ces ateliers sera faite en 2014, lors de l’Assemblée des alliés de l’Alliance.


Le compte-rendu de l’atelier est en cours de réalisation.

Partager l'article

Le don de livres : un système à repenser ? - 20 et 21 mars 2013, Paris (France)

Pays de parution : France

Atelier préparatoire et thématique des Assises internationales de l’édition indépendante

Si de nombreux débats et discussions sur le don de livres ont eu lieu, rares sont ceux qui ont pris en compte, en complément du point de vue indispensable des collectifs professionnels de bibliothécaires, celui des éditeurs et des libraires.

Cet atelier se fixe ainsi 3 objectifs principaux :

interroger les pratiques existantes et l’incidence de la « chaîne du don » sur la « chaîne du livre » du point de vue des bibliothécaires, des éditeurs et des libraires locaux ;

interroger, promouvoir et « compléter », le cas échéant, les outils de référence existants (entre autres la Charte du don de livres réalisée par l’association Culture et développement, en partenariat avec plusieurs structures et institutions) ;

proposer des alternatives réalistes et pérennes aux dons de livres « classiques », permettant nous l’espérons de nourrir et enrichir les pratiques actuelles, au regard de l’expérience des professionnels locaux.

L’Alliance remercie chaleureusement la Région Ile-de-France pour son soutien et sa confiance et la BULAC (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations) pour son accueil dans ses locaux.

Pour suivre les Assises et pour toute information supplémentaire, cliquez ici !

Partager l'article

Assises internationales de l’édition indépendante (2013 - 2014), pour faire vivre et renforcer ensemble la bibliodiversité

En ce début d’année 2013, les Assises internationales de l’édition indépendante sont lancées ! Réunissant des éditeurs indépendants d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord, elles se dérouleront en deux temps : une série d’ateliers préparatoires et thématiques en 2013 et une rencontre générale en 2014 au Cap (Afrique du Sud).

Un événement interculturel et interlinguistique unique en faveur de la bibliodiversité, que nous vous invitons à suivre sur le site Internet de l’Alliance mais aussi sur notre page Facebook.

Contacter l’équipe de l’Alliance pour plus d’informations.

Partager l'article

1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 18

Coéditions et traductions solidaires

Sciences humaines et sociales

Reconstruire l’Afrique - version France

Auteur(s) : Ousmane SY
Pays de parution : France, Mali
Langue(s) : français
Prix : 19 €

Ousmane Sy retrace ici son parcours, celui d’un passeur hors normes, passeur entre l’action et la réflexion, entre l’Afrique et le monde, entre le passé et l’avenir. Dans cet ouvrage à la plume vive, sans appel, nourrie d’expériences personnelles, Ousmane Sy construit de véritables alternatives : une décentralisation authentique, une réforme radicale de l’État, une intégration régionale construite par les peuples, le refondation de l’aide internationale. C’est un véritable projet pour le Mali et pour l’Afrique qu’il nous propose.

Ousmane SY est docteur en développement économique et social. Il a été chercheur à l’Institut d’économie rurale et chargé de programme du PNUD au Mali, puis il a piloté la Mission de décentralisation et des réformes institutionnelles au Mali, avant d’entrer au gouvernement comme ministre de l’Administration territoriale et des collectivités locales, ce qui lui offre l’occasion de traduire dans l’action politique ses travaux techniques. Il a créé par ailleurs son propre centre d’expertise et de conseil, le Centre d’expertises politiques et institutionnelles en Afrique (CEPIA). Depuis 2002, il coordonne l’Alliance pour refonder la gouvernance en Afrique.

Préface de Pierre CALAME

Date de publication : 2009, 224 pages, 14 X 21,5 cm, ISBN : 978-2-84377-149-1

Partager l'article

Quel commerce équitable pour demain ?

Auteur(s) : Corinne GENDRON ; Arturo PALMA TORRES ; Véronique BISAILLON
Pays de parution : France, Québec
Langue(s) : français
Prix : 22 € ; 27 $

Qu’est-ce que le commerce équitable aujourd’hui ? Qui en sont les principaux acteurs ? Quel est son avenir ? Autant de questions auxquelles ce livre se propose de répondre à travers sept expériences sur le terrain dans différentes régions du monde. Au gré de ce voyage, le lecteur partira notamment au Chiapas au cœur d’une petite organisation de producteurs de café, en Bolivie au sein d’une exploitation de quinoa, en Inde pour explorer des formes moins traditionnelles de commerce équitable…

Cet ouvrage invite à découvrir les multiples visages d’un mouvement en pleine expansion qui cherche à retrouver l’humain derrière le consommateur, la communauté derrière le producteur et à redéfinir le lien social et politique entre ceux qu’on a trop longtemps réduits à des agents économiques désincarnés. En marge des critiques stériles qui l’assaillent ces dernières années, mais sans pour autant glisser dans un discours idéalisé, les auteurs offrent de réfléchir aux enjeux que le commerce équitable soulève en regard des appels à un commerce international plus juste et des possibilités d’un marché alternatif fondé sur d’autres valeurs.

Corinne GENDRON est professeure titulaire au département Stratégie, responsabilité sociale et environnementale à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable. Elle a écrit plusieurs ouvrages et articles sur le commerce équitable ainsi que sur le développement durable et la responsabilité sociale. Elle intervient régulièrement en qualité d’experte auprès d’organismes privés et publics au Québec et à l’international.

Socio-économiste spécialisé en économie solidaire et en commerce équitable, Arturo PALMA TORRES est actuellement expert associé au CRIDA (France) et consultant au ministère du Développement agraire brésilien. Il est membre du mouvement pour l’économie solidaire en France et du réseau international ALOE (Alliance pour une économie pluriel, responsable et solidaire).

Titulaire d’une maîtrise en sciences de l’environnement, Véronique BISAILLPON est coordonnatrice de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM).

Date de publication : 2009, 274 pages, 14 X 21,5 cm, ISBN : 978-2-84377-148-4

Partager l'article

Reconstruire l’Afrique - version Afrique

Auteur(s) : Ousmane SY
Pays de parution : France, Mali
Prix : 1 800 FCFA

Ousmane Sy retrace ici son parcours, celui d’un passeur hors normes, passeur entre l’action et la réflexion, entre l’Afrique et le monde, entre le passé et l’avenir. Dans cet ouvrage à la plume vive, sans appel, nourrie d’expériences personnelles, Ousmane Sy construit de véritables alternatives : une décentralisation authentique, une réforme radicale de l’État, une intégration régionale construite par les peuples, le refondation de l’aide internationale. C’est un véritable projet pour le Mali et pour l’Afrique qu’il nous propose.

Préface de Pierre CALAME

Date de publication : 2009, 224 pages, 14 X 21,5 cm

Partager l'article

Essai sur l’œconomie

Auteur(s) : Pierre CALAME
Pays de parution : République de Guinée, Belgique, France, Suisse
Langue(s) : français
Prix : 25 €

Comment, dans le contexte de la mondialisation, l’humanité peut-elle concilier les nécessités économiques avec le fait incontournable que les ressources naturelles sont limitées ? C’est la question que pose Pierre Calame dans cet ouvrage.

Le présent ouvrage a reçu le label « Le livre équitable », qui symbolise cette solidarité entre éditeurs – solidarité qui mobilise aussi indirectement les lecteurs : c’est parce qu’il est vendu 25 € en France que le présent livre peut être acheté moitié moins cher en République de Guinée.

Date de publication : 2009,
608 pages,
14 X 21,6 cm

Partager l'article

Le mouvement mondial des femmes

Auteur(s) : Peggy Antrobus
Pays de parution : Belgique, Bénin, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, France, Guinée, Mali, Maroc, Suisse
Langue(s) : anglais , français
Prix : 19 €

Qu’ont en commun des intellectuelles féministes radicales, des groupes de soutien aux femmes victimes de la guerre, des associations de mères ou d’ouvrières ? Peu de choses, à première vue. Or, depuis quelques décennies, des femmes de partout travaillent à tisser des liens, organiser des échanges et donner à leurs luttes une structure cohérente. Alors que plusieurs ignorent même son existence, le mouvement des femmes peut aujourd’hui compter sur une expérience, un pouvoir et des réseaux extraordinaires.

Ce livre, fruit de décennies de rencontres, de négociations, d’écoute et de réflexion, retrace les origines du mouvement mondial des femmes, l’étudie dans son extrême diversité et invite toutes les citoyennes engagées à dialoguer les unes avec les autres. C’est le message d’une pionnière aux nouvelles générations de militantes. Peggy Antrobus redonne au mouvement mondial des femmes la place qui lui revient dans la mouvance altermondialiste et resitue l’action des femmes dans le monde et dans l’histoire.

« Le mouvement des femmes se trouve aujourd’hui à un carrefour entre la protection de gains acquis de haute lutte et la submersion par la vague de la globalisation. À mon avis, la politique et l’action féministes détiennent la clé pour résoudre la crise actuelle qui menace la sécurité des êtres humains partout dans le monde. »

Peggy Antrobus est née en Jamaïque. Des études en économie l’ont menée à s’impliquer dans le domaine du développement socioéconomique. Son travail avec des ONG et la découverte du féminisme transformèrent à jamais sa compréhension de l’économie et de la politique. Elle s’impliqua notamment à l’ONU, au Women and Development Unit (WAND), et dans le réseau Development Alternatives with Women for a New Era (DAWN).

Collection Enjeux Planète

12 éditeurs francophones traitent de différents thèmes sur les défis de la mondialisation (ressources naturelles, aide au développement, rapports Nord-Sud, etc.). Une collection internationale pour une autre mondialisation : « Enjeux Planète » existe aussi en anglais et en portugais. De brefs essais, porteurs de diagnostics et de propositions, de perspectives d’action, accessibles à un large public. Portant le label « Le Livre équitable », la collection fait l’objet d’accords commerciaux justes et solidaires.

Partager l'article

100 propositions du Forum social mondial

Pays de parution : France, Gabon, Guinée, Mali, Maroc
Langue(s) : espagnol , français , portugais
Prix : 18 €

Créé en 2001 à Porto Alegre pour venir en contrepoint du Forum économique mondial de Davos, le Forum social mondial n’a cessé, d’édition en édition, de s’étoffer, de s’internationaliser, de s’organiser. Cependant, faute d’informations sur le contenu des débats, il n’a jamais réussi à convaincre les médias, l’opinion, les politiques de sa force « proposante ». Or, les propositions qui en ont émergé sont nombreuses. S’appuyant sur la mémoire des forums précédents, onze rédacteurs, femmes et hommes originaires de différentes régions du monde, ont couvert les débats à Porto Alegre, pour l’édition 2005 du FSM, et ont recueilli les propositions des onze espaces thématiques. Leur travail permet de démontrer que le Forum social mondial est un véritable espace de construction d’une communauté mondiale qui produit en abondance des percées intellectuelles et des propositions concrètes fondées sur la conviction que, oui, « un autre monde est possible ». Cet ouvrage est édité simultanément en portugais, en anglais et en espagnol.

Date de publication : 2006

Partager l'article

A Violência das Cidades

Auteur(s) : Yves PEDRAZZINI
Pays de parution : Angola, Brésil, Guinée-Bissao, Portugal
Langue(s) : portugais

Traduit du français par Giselle UNTI

L’ouvrage La Violence des villes, paru initialement en 2005 dans la collection francophone « Enjeux Planète », est paru en juin 2006 en portugais.
Coédité par l’éditeur brésilien Vozes, l’angolais Chá de Caxinde et le portugais Campo das Letras, ce livre a reçu un appui de la Fondation Prince Claus pour la culture et le développement.
Après Les batailles de l’eau de Mohammed Larbi Bouguerra, c’est le second titre francophone de la collection « Enjeux Planète » traduit et publié dans la collection lusophone « Questões Mundiais ».

Au Nord comme au Sud, nous aimons les grandes villes, mais nous n’en aimons pas la violence. Une tendance lourde est d’en attribuer les causes aux habitants les plus pauvres, puis d’adopter, pour les combattre, des stratégies sécuritaires : nos sociétés se transforment vite en sociétés de la peur. L’urbanisme, déjà, divise l’espace en forteresses et bidonvilles. On ne peut pas continuer à penser l’urbanisation depuis les commissariats de police : une lecture alternative des phénomènes de violence et d’insécurité urbaines est nécessaire. Elle ne peut se faire qu’en les resituant dans le contexte de la violence de l’urbanisation et de la globalisation. En prenant en compte, aussi, le point de vue des pauvres et en privilégiant, d’entre les pauvres, les « méchants », les outsiders, les illégaux, les bandits, les membres des gangs.
Quand tout paraît fermé, la « vision du pauvre » ouvre des pistes pour une pacification des territoires urbains. Contre l’actuelle dérive sécuritaire, un dialogue créatif s’impose avec ceux que le pouvoir diabolise. Ce livre s’adresse à tous ceux qui cherchent à saisir le sens de la ville, ceux qu’elle effraie et ceux qui l’aiment et ne veulent pas y renoncer, mais également aux habitants des quartiers extrêmes, même s’ils sont pauvres et « méchants », même si la ville les détruit plus qu’elle ne les protège. Pour reconstruire des villes habitables, il faut désobéir aux modèles.

Date de publication : 2006,
188 pages

Collection Enjeux Planète

12 éditeurs francophones traitent de différents thèmes sur les défis de la mondialisation (ressources naturelles, aide au développement, rapports Nord-Sud, etc.). Une collection internationale pour une autre mondialisation : « Enjeux Planète » existe aussi en anglais et en portugais. De brefs essais, porteurs de diagnostics et de propositions, de perspectives d’action, accessibles à un large public. Portant le label « Le Livre équitable », la collection fait l’objet d’accords commerciaux justes et solidaires.

Partager l'article

Water Under Threat

Auteur(s) : Mohamed LARBI BOUGUERRA (dir.)
Pays de parution : Afrique du Sud, Canada, Inde, Malaisie, Royaume-Uni, Thaïlande
Langue(s) : anglais

Traduit du français par Patrick CAMILLER

Ouvrage également disponible en arabe, portugais, espagnol et français.

Cette coédition anglophone vient rejoindre les versions francophone (12 éditeurs), lusophone (5 éditeurs), arabophone (5 éditeurs) et espagnole (1 éditeur). Le livre de Mohamed Larbi Bouguerra est donc aujourd’hui disponible dans 5 langues, et publié dans 29 pays différents.

L’eau est devenue une question politique et géostratégique majeure qui fait l’actualité dans les sommets mondiaux et les forums alternatifs. En fait, cette ressource vitale commande le développement des sociétés humaines. Pour certains, elle est une banale marchandise qui doit générer des profits. Pour d’autres, c’est un bien commun de l’humanité, ayant une charge symbolique exceptionnelle dans toutes les cultures et toutes les religions. L’eau a-t-elle un prix ? L’eau est-elle un droit ou un besoin ? Y a-t-il assez d’eau pour chacun face à la croissance démographique ? Y a-t-il une crise de l’eau ? Y aura-t-il demain des guerres de l’eau ? Les solutions techniques suffiront-elles à juguler la pollution de l’eau ? Cet ouvrage montre que la gestion et les usages de l’eau posent aux hommes des questions essentielles sur leur mode de vie, leur éthique, leur rapport avec la nature et à la biosphère. Il plaide pour une société économe en eau et pour une gestion globale solidaire de l’eau.

Date de publication : 2006,
208 pages

Collection Enjeux Planète

12 éditeurs francophones traitent de différents thèmes sur les défis de la mondialisation (ressources naturelles, aide au développement, rapports Nord-Sud, etc.). Une collection internationale pour une autre mondialisation : « Enjeux Planète » existe aussi en anglais et en portugais. De brefs essais, porteurs de diagnostics et de propositions, de perspectives d’action, accessibles à un large public. Portant le label « Le Livre équitable », la collection fait l’objet d’accords commerciaux justes et solidaires.

Partager l'article

La diplomatie non gouvernementale

Auteur(s) : Henri ROUILLÉ D’ORFEUIL
Pays de parution : Bénin, Cameroun, Canada, France, Gabon, Guinée, Mali, Maroc, Suisse
Langue(s) : français
Prix : 14 €

Comment assurer la survie de la planète et permettre une vie habitable pour tous en son sein ? Comment tenir les objectifs du millénaire pour le développement qui visent à réduire de moitié la pauvreté et la malnutrition à l’horizon 2015 ? La diplomatie des gouvernements, si nécessaire soit-elle, a besoin de l’action des citoyens pour être plus efficace, comme le prouve l’intervention des ONG dans l’espace public mondial. Depuis quinze ans, cette diplomatie non gouvernementale a permis des avancées non négligeables : campagnes d’opinion pour la défense des droits humains, des droits économiques et sociaux, des droits de l’enfant, actions en faveur des agriculteurs familiaux et pour la souveraineté alimentaire, mobilisations pour la protection de l’environnement, l’interdiction des mines antipersonnel, la production des médicaments génériques, l’annulation de la dette des pays pauvres et le lancement de taxes internationales.

Ce livre, qui repose sur une longue expérience des négociations internationales, examine les processus diplomatiques de ces quinze dernières années et propose des clés de lecture aux analystes qui s’intéressent à la construction d’un État de droit international. Il donne aussi des pistes d’action aux responsables d’associations et aux citoyens engagés dans la construction d’une mondialisation soucieuse du respect des droits sociaux et environnementaux. En décrivant l’étonnant pouvoir d’influence des ONG au regard de leurs modestes moyens, Henri Rouillé d’Orfeuil jette les bases d’une participation plus active des citoyens au gouvernement du monde.

Date de publication : 2006

Collection Enjeux Planète

12 éditeurs francophones traitent de différents thèmes sur les défis de la mondialisation (ressources naturelles, aide au développement, rapports Nord-Sud, etc.). Une collection internationale pour une autre mondialisation : « Enjeux Planète » existe aussi en anglais et en portugais. De brefs essais, porteurs de diagnostics et de propositions, de perspectives d’action, accessibles à un large public. Portant le label « Le Livre équitable », la collection fait l’objet d’accords commerciaux justes et solidaires.

Partager l'article

La maison-monde

Auteur(s) : François-Xavier VERSCHAVE
Pays de parution : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Maroc
Langue(s) : français
Prix : 15 €

Disparu en 1985, Fernand Braudel a révolutionné la façon de concevoir et d’écrire l’histoire. En convoquant les données de la géographie, de l’économie politique et de la sociologie, il a redonné à l’histoire humaine toute l’amplitude de son mouvement. L’oeuvre de Braudel peut-elle ébranler le discours des économistes et des technocrates d’aujourd’hui ? En mettant en avant l’autonomie relative des différents étages de l’économie ainsi que les voies de passage entre eux, son analyse permet de comprendre les processus de domination actuels. Cet ouvrage réactualise le premier livre de F-X Verschave, bien connu pour sa dénonciation des dérives de la coopération internationale.

Date de publication : 2005,
246 pages,
14 X 22 cm

Partager l'article

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Littérature

Le Rêve

Auteur(s) : JIN Si Yan - Maurice BELLET
Pays de parution : Chine, France
Langue(s) : chinois , français

Quand on sait qu’existait jadis dans l’Empire du Milieu un “Grand Augure“, sorte de secrétaire d’État oniromancien placé à la tête d’un “service de la divination“, et quand on lit ce qu’écrit ici Jin Siyan sur le rôle du songe dans sa propre vie, on comprend que pour les Chinois le rêve est une affaire prise au sérieux. Est-ce en contrepoint que Maurice Bellet déplore la difficulté de l’homme occidental - “ce rêveur qui ne se connaît pas lui-même“ - à faire de même ? Pas seulement. Philosophe, psychanalyste, prêtre et parfois romancier, Maurice Bellet connaît et aime le rêve pour l’avoir accompagné et travaillé chez les autres et chez lui-même, et pour en avoir longtemps étudié la valeur créatrice. Et même si, dans sa contribution à ce livre, il ne parle que très rarement de lui-même, ses analyses et ses paraboles le révèlent en profondeur, car elles sont bien plus chargées d’expérience que de spéculation abstraite.
A la spéculation détachée de la vie, Jin Siyan ne tient pas davantage. Ancienne enseignante à l’Université de Pékin, Maître de conférences à l’ENA et professeur de civilisation chinoise et de littérature comparée à l’Université d’Artois, elle tient ici, avant tout, à raconter. Elle raconte les rêves du quotidien de son enfance rurale et heureuse, ceux des légendes et des mythes de la Chine ancienne, elle raconte les revenants, et ce que fut le rêve dans des époques aussi troublées que celle de la Révolution culturelle.
Pour des raisons très différentes, les deux auteurs évoquent ici le rêve comme un médiateur. Pour l’homme occidental décrit par Maurice Bellet, bâti sur des scissions - âme/corps, sujet/objet - le rêve est une manière d’interface “à la jointure de l’esprit et du corps“.
Pour les Chinois, plutôt étrangers à ce type d’oppositions, le rêve est néanmoins, là aussi, un passeur. “Il procède sans entraves, nous dit Jin Siyan, oscillant entre les mondes du yin et du yang“.

Date de publication : 1999

Collection Proches lointains

La rencontre de deux auteurs, l’un français, l’autre chinois, qui, chacun à sa manière, développe des sujets comme le rêve, le goût, la nature, la nuit, la mort, la beauté, etc. 13 titres sont déjà édités dans chacune des deux langues.

Partager l'article

La Science

Auteur(s) : YANG Huanming ; Pierre LÉNA
Pays de parution : Chine, France
Langue(s) : chinois , français

Symbole du progrès, du travail de la raison qui tente d’expliquer inlassablement le réel et le destin de l’univers, la science est aussi un extraordinaire lieu de dialogue entre les cultures par sa vocation à tendre vers l’universel.

Astrophysicien, Pierre LÉNA propose d’abord une “promenade de science“ évoquant des questions que chacuns se pose. La science, traque de l’invisible à travers les apparences du visible, n’est elle qu’une affaire de spécialistes ? Patient exercice de la preuve ou belle construction mathématique, voire relation subtile entre la vérité et le changement ?

Spécialiste du gène humain, YANG Huanming donne quant à lui la perception chinoise de la science, liée à la cosmologie, à la sagesse et à la vision de l’univers et des forces qui l’animent. Il s’interroge à son tour sur la dimension éthique à partir du génome humain.

Collection Proches lointains

La rencontre de deux auteurs, l’un français, l’autre chinois, qui, chacun à sa manière, développe des sujets comme le rêve, le goût, la nature, la nuit, la mort, la beauté, etc. 13 titres sont déjà édités dans chacune des deux langues.

Partager l'article

La Nuit

Auteur(s) : TANG Ke Yang - Martine LAFFON
Pays de parution : Chine, France
Langue(s) : chinois , français
Prix : 9,45 €

La géographie des fuseaux horaires nous enseigne que lorsque Paris s’endort, Shanghai se réveille. Mais demandez à un écrivain chinois et à un écrivain français de vous dire la nuit, ce n’est pas de sommeil qu’ils vous parleront, ou si peu. Tang Ke Yang, jeune spécialiste de littérature comparée et Martine Laffon, philosophe, ont trop de fascination pour la nuit multiforme pour en laisser la richesse aux ronfleurs. Et le voyage qu’ils nous proposent chacun, au bout de la nuit de leur âme - et de leur civilisation - est une invitation à voir, dans le noir, ce que nous ne voyons pas, à regarder dans la nuit de l’autre pour mieux le comprendre, pour mieux se comprendre soi-même.
Car, nous disent-ils, la nuit éclaire. Passée la peur de l’enfant perdu dans le noir, une mystérieuse alchimie se produit par quoi la nuit, comme par surprise, nous révèle quelque chose de l’infini. Tang Ke Yang et Martine Laffon en ont fait tous deux l’expérience personnelle, l’un qui découvrit dans la nuit cet « espace de nonchalance dans notre vie cravachée par la raison », l’autre pour qui le temps nocturne donne à « connaître ce que l’oeil et les autres sens ne peuvent plus distinguer, car ils ont oublié ce qu’ils savaient si bien dans la lumière du jour ». Nuits blanches, nuits canailles bien françaises, nuits jadis interdites en Chine, où nul ne pouvait déambuler sans permis spécial, nuits d’ivresse et nuits de clairvoyance, nuits de Pascal et de Descartes qui y formèrent le meilleur de leur pensée, nuits intérieures et nuits pièges, nuits des luminaires, des lanternes rouges et des lumignons chinois, nuits célébrées de la tradition chrétienne, nuit des écrivains et des poètes. De ce florilège d’évocations proposées par nos deux auteurs, on peut tirer un démenti catégorique au doute exprimé au détour d’une page par Martine Laffon : « Et si la nuit n’était que la nuit ? »

Date de publication : 1999

Collection Proches lointains

La rencontre de deux auteurs, l’un français, l’autre chinois, qui, chacun à sa manière, développe des sujets comme le rêve, le goût, la nature, la nuit, la mort, la beauté, etc. 13 titres sont déjà édités dans chacune des deux langues.

Partager l'article

1 | 2 | 3 | 4

Jeunesse

Catalogue jeunesse - « À la découverte de la littérature jeunesse africaine » et son supplément « Les Afriques en fête »

Pour accéder aux catalogues jeunesse, cliquez ici et ici.

Ces ouvrages sont disponibles à l’Alliance, contactez-nous par téléphone ou par email pour tout renseignement ou toute commande.

Partager l'article

Maman

Auteur(s) : Béatrice LALINON GBADO ; Mamadou Wolid NIANG, Ousseynou SAKHO, Abdoulaye SECK, Ibrahima DIA, Chérif DIOP
Pays de parution : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal, Congo Brazzaville
Langue(s) : français
Prix : 15 euros ; 5 000 FCFA

Ce texte poétique, écrit par Béatrice LALINON GBADO, est un véritable hommage à la femme, un long poème magnifiquement illustré par plusieurs artistes sénégalais travaillant la technique du « sous-verre ».

Date de publication : 2006,
48 pages,
24 X 24 cm

Partager l'article

1001 activités autour du livre

Auteur(s) : Philippe BRASSEUR
Pays de parution : République de Guinée, Bénin, Côte d’Ivoire, Gabon, Madagascar, Maurice, Niger, République démocratique du Congo, Rwanda, Togo

1001 activités autour du livre n’a pas pour objectif d’apprendre à lire mais celui de donner la passion du livre et de la lecture aux enfants de 2 à 11 ans et au-delà.
Comment ? En jouant, en dessinant, en inventant, en parlant, en mimant… tout cela grâce aux livres. Cet ouvrage de terrain et d’expérience, ludique et original, donne envie de dévorer tous les autres !
Un véritable outil pour les professionnels de l’éducation enfantine et pour les parents attentifs.

Initialement publié par les éditions Casterman en 2013.
Publication en Afrique subsaharienne et dans l’Océan Indien : septembre 2020.
Une adaptation spécifique pour cette coédition panafricaine a été réalisée par Philippe Brasseur ; les coéditrices et coéditeurs ont par ailleurs actualisé et adapté à leurs contextes et environnements certaines des références de l’ouvrage.

Un livre coédité par 11 maisons d’édition en Afrique subsaharienne et dans l’Océan Indien : AGO Média (Togo), Atelier des Nomades (Île Maurice), éditions Bakame (Rwanda), éditions Elondja (RDC), Ganndal (Guinée), la librairie La Farandole des livres (Niger), Gashingo (Niger), Jeunes Malgaches (Madagascar), Éditions Ntsamé (Gabon), Ruisseaux d’Afrique (Bénin) et Vallesse (Côte d’Ivoire).

Cette coédition solidaire porte le label Le livre équitable.  

Ce projet a pu se concrétiser lors d’un atelier sur la littérature jeunesse organisé par l’Alliance à Abidjan, en mai 2019, dans le cadre des Assises internationales de l’édition indépendante 2019-2021 ; il a été initié, coordonné et suivi par Corinne Fleury (Atelier des nomades). Cette cession de droits, adaptation et coédition panafricaine a reçu le soutien du Centre national du livre.

Partager l'article

1 | 2

Plaidoyers

Haïti, mobilisons-nous dans la durée, février 2010

L’Alliance internationale des éditeurs indépendants appelle tous les organismes de solidarité internationale à se mobiliser dans la durée en Haïti. L’Alliance fera ce qui est en son pouvoir pour apporter son appui à long terme aux professionnels du livre haïtiens, particulièrement aux bibliothécaires, aux éditeurs et aux libraires, en articulant son action à celle d’autres acteurs en Haïti, déjà présents ou prévoyants de l’être.

« L’importance de la culture, dans la reconstruction, doit être prise en compte. Dans le contexte haïtien, où la symbolique a une place de choix, repenser Haïti c’est aussi soutenir les arts et la culture, notamment le livre et les auteurs qui servent de promoteurs de cette identité populaire, complexe et fascinante. Un peuple amputé de sa culture est un peuple mort ».

Rodney Saint-Éloi, auteur et éditeur membre de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants

Partager l'article

Solidarité avec les éditeurs iraniens, août 2009

Face à la situation préoccupante en Iran et aux atteintes à la liberté d’expression, les éditeurs de l’Alliance témoignent leur solidarité avec leurs collègues iraniens. Ils demandent le respect du droit de publication et appellent à un développement des échanges culturels et éditoriaux avec l’Iran.

Partager l'article

Vers une Europe protégeant la bibliodiversité ?, avril 2009

Alors que s’ouvre la campagne officielle pour les prochaines élections européennes, l’Alliance a souhaité s’impliquer positivement en formulant trois propositions qui pourraient être mise en œuvre très simplement.

Ces propositions sont publiées par ailleurs à l’adresse http://challengeforeurope.blogactiv.eu, avec des dizaines d’autres, à l’initiative de la Fondation Charles Léopold Mayer dans le cadre de son opération intitulée « Quelle Europe voulons-nous ? ». Souhaitons que ce corpus impressionnant de propositions inspirera profitablement les futurs élus de l’Union !

Partager l'article

La liberté de publier en danger au Canada ?, avril 2008

Une incroyable tentative de censure met en danger l’existence même des éditions Écosociété (Québec – Canada) ; plus de 60 éditeurs de 30 pays déclarent leur plus complète solidarité avec l’éditeur québécois et appellent les protagonistes de « l’affaire Noir Canada » à respecter la liberté d’expression et de publication.

Partager l'article

Le livre au Maroc, une situation préoccupante, février 2008

Alors que s’ouvrent les portes du Salon International de l’Édition et du Livre de Casablanca (Maroc, du 9 au 17 février 2008), l’Alliance des éditeurs indépendants souhaite faire part de sa vive inquiétude quant à la situation de la librairie indépendante, et au-delà, de toute la chaîne du livre locale.

Partager l'article

Appel aux auteurs, aux éditeurs et aux institutions francophones, mars 2007

La littérature africaine de langue française est aujourd’hui mieux représentée et mieux connue en Europe qu’en Afrique, où sa diffusion reste entravée par de nombreux obstacles. Pourtant, des solutions existent, qui nécessitent la mobilisation des différents acteurs de la chaîne du livre. La coédition, qui repose sur un accord commercial solidaire, en est une. La publication de L’Ombre d’Imana de Véronique Tadjo, exemple pionnier de coédition panafricaine, prouve que l’on peut, en se solidarisant, créer les conditions nécessaires à une (ré)appropriation par l’Afrique de sa littérature. Afin que cela soit possible, l’Alliance lance un appel à tous, auteurs, éditeurs et institutions, pour renforcer et promouvoir la bibliodiversité au cœur de l’espace francophone. Cet appel a été signé par de nombreux auteurs et professionnels de la chaîne du livre.

Partager l'article

Appel aux lecteurs, mars 2006

Le rôle que jouent les livres dans la diffusion d’idées, d’analyses, d’imaginaires et de propositions, dans la formation et l’information des citoyens, est essentiel pour comprendre les défis de notre époque, pour connaître et se reconnaître. Lire la suite

Voir la liste des signataires

Partager l'article

1 | 2 | 3

Journée internationale de la bibliodiversité & Indie Book Day

Indie Book Day, mois de mars

L’Indie Book Day a été créé en 2013, à l’initiative d’éditeurs indépendants en Allemagne, il s’est internationalisé en 2017 grâce à des collectifs d’éditeurs indépendants dans le monde et à l’Alliance.

Mode d’emploi : le 3e dimanche du mois de mars, les lecteurs sont invités à aller dans une librairie indépendante, acheter un livre édité par un éditeur indépendant, et publier une photo du livre sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #indiebookday. Les libraires et les éditeurs peuvent organiser une campagne de communication commune en amont, pour informer les lecteurs par exemple (affiches dans les librairies, informations sur les réseaux sociaux et sites Internet, etc.).

Retrouvez ci-contre les logos de l’Indie Book Day et ici la page officielle de l’Indie Book Day.

1. Logo_français

2. Logo_anglais

3. Logo_portugais

5. Logo_italien

Partager l'article

Journée internationale de la bibliodiversité (Jour B), 21 septembre

Le Jour B a été créé en 2010, à l’initiative d’éditeurs membres du réseau hispanophone de l’Alliance en Amérique latine.

Il se déroule toutes les années dans plusieurs pays, et notamment en Amérique latine. Le 21 septembre, jour du printemps dans l’hémisphère Sud, les éditeurs, libraires, l’ensemble des professionnels du livre mais aussi le public sont invités à célébrer l’édition indépendante, la diversité éditoriale.

Mode d’emploi : toutes les idées et activités sont les bienvenues, qu’elles soient à l’initiative d’un éditeur, d’un collectif d’éditeurs, de libraires, d’auteurs, de lecteurs, etc. : bookcrossing, pique-nique littéraire, rencontres professionnelles, lectures, émissions radio, articles de presse…

Retrouvez ci-contre les logos du Jour B à télécharger et ici le blog du Jour B.

Visualisez ici toutes les vidéos du Jour B.

Logo_en français

Logo_en espagnol

Logo_en anglais

Logo_en portugais

Logo_en arabe

Logo_en italien

Partager l'article

HotLists & sélections thématiques

HotLists Amérique latine et monde arabe 2020 !

Cette année, à l’occasion de la Foire du livre de Francfort (14-18 octobre 2020), deux HotList sont présentées… de manière virtuelle !

Une HotList latino-américaine - 4e édition : sélection de titres de plus de 35 maisons d’édition indépendantes latino-américaines de 8 pays (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Équateur, Mexique, Pérou, Uruguay) et de tous genres confondus : littérature, sciences humaines, jeunesse, BD… Retrouvez la HotList latino-américaine 2020 en ligne ici ! Les HotList précédentes sont aussi en ligne, ici.
JPEG - 357.6 ko

Une HotList du monde arabe - une toute première ! : si le monde arabe a en partage une langue, la langue arabe, qui en a cimenté la culture au long des siècles, celle-ci est loin d’être la seule. Du Maghreb au Machreq, de la corne de l’Afrique au Cham, cet immense espace recouvre des réalités multiples. La diversité linguistique lui est donc inhérente. Plus de 30 maisons d’édition indépendantes de 7 pays (Algérie, Égypte, Liban, Maroc, Quatar, Syrie et Tunisie) vous proposent une immersion dans la littérature, les sciences humaines, la littérature jeunesse du monde arabe ! À travers cette HotList, les éditrices et éditeurs indépendant.e.s du monde arabe vous invitent à découvrir les 1001 facettes de la création littéraire et intellectuelle de leur pays, en ligne ici !
JPEG - 248.4 ko

Les HotList, si elles permettent de découvrir la créativité de l’édition indépendante, sont également des outils facilitant les échanges de droits : les livres et les autrices/auteurs sont présentés dans la langue d’origine du livre et en anglais, les contacts des maisons d’édition sont facilement accessibles et à jour – ces catalogues sont ainsi à consulter et utiliser tout au long de l’année !

Partager l'article

HotList Maghreb 2020

Les éditeurs indépendants du Maghreb présentent leur HotList !
Première étape au Maghreb-Orient des livres (MODEL), à l’Hôtel de ville de Paris, du 7 au 9 février 2020.

Arabe littéral, darija, amazighe dans ses différentes variantes, français, espagnol, anglais… les paysages éditoriaux du Maghreb sont depuis longtemps multilingues.

Les éditeurs et éditrices indépendant.e.s d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, vous invitent à venir à découvrir, avec cette Hotlist Maghreb, la diversité des langues et de la création littéraire et intellectuelle de leurs pays.

Le MODEL 2020 est la première étape qui accueille cette exposition itinérante, appelée à s’élargir à l’ensemble des pays du monde arabe.

Cette démarche s’inscrit dans le sillage des éditeurs d’Amérique latine, membres du réseau de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants, qui depuis dix ans, célèbrent de cette manière la richesse et la créativité de l’édition indépendante.

Partager l'article

HotList 2019 (foire du livre de Francfort, 16-20 octobre 2019) !

Découvrez la HotList 2019 !

Grâce à un partenariat avec la Kurt Wolff Stiftung (collectif d’éditeurs indépendants allemands) et la Foire du livre de Francfort, les éditeurs indépendants latino-américains présentent à Francfort, sur le stand de la « Reading Island for Independent Publishers » (Hall 4.1 / D36), une vingtaine d’ouvrages de tous les genres : romans, nouvelles, beaux livres, essais, littérature jeunesse … publiés en Argentine, en Équateur, au Chili, en Colombie, au Mexique…

La HotList est consultable en ligne tout au long de l’année, occasion de découvrir la richesse et la créativité de l’édition indépendante latino-américaine.

Historique…
- 2009 : les membres d’EDINAR (collectif d’éditeurs indépendants argentins) proposent, lors de la Foire du livre de Buenos Aires, une sélection des meilleurs ouvrages de leur catalogue. Cette sélection est ensuite mise en valeur dans les librairies indépendantes de Buenos Aires.
- 2010 : l’Argentine est le pays invité d’honneur de la Foire du livre de Francfort, l’édition indépendante argentine est toutefois peu représentée à cette occasion. Les éditeurs indépendants argentins, en partenariat avec la Foire du livre de Francfort, décident alors de présenter une HotList sur le stand des éditeurs indépendants allemands : une vitrine de la diversité et de la qualité de leurs productions.
- 2017 : la HotList 2017 s’ouvre aux éditeurs indépendants d’Amérique latine ! Grâce à la collaboration avec le collectif Kurt Wolff Stiftung (éditeurs indépendants allemands), une sélection d’une quarantaine de titres d’éditeurs d’Argentine, du Chili, de Colombie, du Pérou, d’Uruguay... est exposée à Francfort, sur la « Reading Island », (Hall 4.1).
- 2018 : suite au succès de l’édition 2017, la HotList est reconduite et s’étend aux éditeurs brésiliens ! Par ailleurs, une sélection thématique et internationale est lancée : c’est le thème de la lutte des femmes qui est retenu avec la WomenList 2018, proposant plus de 30 titres édités par des maisons d’édition indépendantes de tous les continents.
- 2019 : l’Alliance internationale des éditeurs indépendants et le collectif Kurl Wolff Stiftung propose une nouvelle édition de la HotList. Une vingtaine d’ouvrages (romans, essais, livres pour enfants, bandes-dessinées etc.) seront exposés à la foire de Francfort 2019. Une HotList 2019 haute en couleur !

JPEG - 64.3 ko

Partager l'article

WomenList : une sélection thématique et internationale - Foire du livre de Francfort 2018

La WomenList, c’est plus de 30 romans, nouvelles, essais et bandes dessinées sur le féminisme, les luttes pour les droits des femmes, leur émancipation à travers le monde – des titres d’éditeurs indépendants de tous les continents.

On assiste à une résurgence de mouvements pour les droits des femmes (par exemple le mouvement #MoiAussi / #MeeToo), ainsi qu’à une plus forte conscientisation des violences faites à l’encontre des femmes. Il est ainsi temps de connaître les ouvrages publiés par des éditeurs indépendants dans le monde, en différentes langues, et sur une variété de registres... allant de la politique au fantastique.

La lecture des titres de la WomenList est un rappel de la violence subie par les femmes (viol, torture et violence systématisée à l’égard des femmes, indifférence et négligence, guerre, esclavage sexuel et mariage forcé...), mais aussi un appel à la résistance et à l’espoir, que ce soit à travers la figure de Pussy Riot ou les femmes qui se révoltent contre le patriarcat, les femmes à la tête de projets environnementaux, les femmes poètes...

Des voix du monde entier se font entendre – Afrique du Sud, Algérie, Angleterre, Argentine, Australie, Brésil, Cameroun, Canada, Chili, Colombie, Côte d’Ivoire, Équateur, Égypte, France, Gabon, Guinée Conakry, Haïti, Inde, Indonésie, Iran, Maroc, Mexique, Sénégal, Suisse, Syrie, Turquie... Dans plusieurs langues dont l’arabe, l’anglais, l’indonésien, le farsi, le français, l’allemand, l’espagnol, le portugais et le turc.

Les femmes écrivent de la poésie, des nouvelles, des tracts politiques, des romans, des biographies, des bandes dessinées et plus encore. Ce sont des paroles qui comptent : les voix des femmes se font entendre haut et fort. Il est temps d’écouter !

La WomenList est une initiative de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants, grâce à un partenariat avec le Kurt Wolff Stiftung (collectif d’éditeurs indépendants allemands) et la Foire du livre de Francfort. La WomenList est présentée à Francfort sur le stand « Reading Island for Independent Publishers » (Hall 4.1 / D36) et reste disponible en ligne, sur le site de l’Alliance. Le catalogue de la WomenList a été réalisé par Julie Agor (Oréka graphisme).

La WomenList est née dans les sillons de la HotList (sélection de livres publiés par des maisons d’édition indépendantes d’Amérique latine et présentée à la Foire du livre de Francfort en 2017 et 2018 – Hall 4.1 / D36).

Lire ici l’article publié par Publishing Perspectives, 5 octobre 2018

En 2019, une nouvelle sélection internationale sera présentée à Francfort, sur un autre thème… faisant suite à la WomenList 2018 !

Partager l'article

HotList 2018 : l’édition indépendante d’Amérique latine à Francfort !

L’Alliance internationale des éditeurs indépendants propose de mettre en lumière le formidable dynamisme de l’édition indépendante en Amérique latine à la Foire internationale du livre de Francfort au travers d’une sélection de livres latino-américains : la HotList 2018.

JPEG - 655.2 ko

Grâce à un partenariat avec la Kurt Wolff Stiftung (collectif d’éditeurs indépendants allemands) et la Foire du livre de Francfort, les éditeurs indépendants latino-américains présentent à Francfort, sur le stand de la « Reading Island for Independent Publishers » (Hall 4.1 / D36), plus d’une trentaine d’ouvrages de tous les genres : romans, nouvelles, beaux livres, essais, littérature jeunesse, poésie… publiés en Argentine, au Brésil, en Équateur, au Chili, en Colombie, au Mexique, au Venezuela !

La HotList est consultable en ligne tout au long de l’année, occasion de découvrir la richesse et la créativité de l’édition indépendante latino-américaine.

À découvrir également : la WomenList, sélection thématique et internationale inaugurée en 2018, célébrant cette année les luttes des femmes !

Historique…

  • 2009 : les membres d’EDINAR (collectif d’éditeurs indépendants argentins) proposent, lors de la Foire du livre de Buenos Aires, une sélection des meilleurs ouvrages de leur catalogue. Cette sélection est ensuite mise en valeur dans les librairies indépendantes de Buenos Aires.
  • 2010 : l’Argentine est le pays invité d’honneur de la Foire du livre de Francfort, l’édition indépendante argentine est toutefois peu représentée à cette occasion. Les éditeurs indépendants argentins, en partenariat avec la Foire du livre de Francfort, décident alors de présenter une HotList sur le stand des éditeurs indépendants allemands : une vitrine de la diversité et de la qualité de leurs productions.
  • 2017 : la HotList 2017 s’ouvre aux éditeurs indépendants d’Amérique latine ! Grâce à la collaboration avec le collectif Kurt Wolff Stiftung (éditeurs indépendants allemands), une sélection d’une quarantaine de titres d’éditeurs d’Argentine, du Chili, de Colombie, du Pérou, d’Uruguay... est exposée à Francfort, sur la « Reading Island », (Hall 4.1).
  • 2018 : suite au succès de l’édition 2017, la HotList est reconduite et s’étend aux éditeurs brésiliens ! Par ailleurs, une sélection thématique et internationale est lancée : cette année, c’est le thème de la lutte des femmes qui est retenu avec la WomenList 2018, proposant plus de 30 titres édités par des maisons d’édition indépendantes de tous les continents.

Partager l'article

HotList 2017 des éditeurs indépendants latino-américains !

WHY A HOTLIST ?

In 2009, together with the members of EDINAR (Argentinean Alliance of independent publishers), we decided to launch a promotion strategy, following the “Young independent Germans” : a HotList.

Against the tendentious ranking of the most sold out books published in the newspapers, every member of the collective had to choose one book among her/his new books -the one that she or he saw as the most outstanding, for whatever reason. With all EDINAR publishers, we thus formed a list, promoted at the same time by a group of booksellers from Buenos Aires who arranged a special table dedicated to this list in their bookshops during one month.

In 2010, Argentina was Guest country of Frankfurt Book Fair and the Argentinean National Book Chamber had a spacious booth with a strong presence of local publishing, which did not include many independent publishers. However, the Hotlist had an outstanding exhibition space in this Fair : thanks to a German colleague, curious publisher, philoanarchist, employed by the Fair, we got a well-situated booth and the possibility to exhibit our HotList.

Because a lot of Latin-American publishers cannot travel every year to Frankfurt, we have reminded this adventure and decided to implement it again this year, extended to Spanish-speaking publishers from Latin America, in order to give a better visibility to the vibrant Latin-American independent publishing, in the biggest commercial Book Fair of the World.

PNG - 112.2 ko

This HotList presents a selection of about 40 books published in Peru, Colombia, Argentina, Uruguay, Chile… exhibited in the “Reading Island for Independent Publishers” (Pavilion 4.1) of the Frankfurt Book Fair, thanks to the cooperation of the Kurt Wolff Stiftung, group of German independent publishers.

We hope you will appreciate !

Guido Indij
Argentinean publisher, coordinator of the Spanish-speaking network of the International Alliance of independent publishers

Partager l'article

Assises internationales de l’édition indépendante

Rencontres des Assises à Pampelune-Iruña, 23-26 novembre 2021

Informations pratiques
• Dates : 23-26 novembre 2021
• En partenariat avec la Foire du livre de Navarre et l’Association des éditeurs indépendants de Navarre
• 4 jours de rencontres, débats et ateliers en 4 langues (basque, espagnol, français et anglais)
• Des acteurs du livre : éditrices et éditeurs, libraires, bibliothécaires, autrices et auteurs…
• Des universitaires
• Des représentant.e.s des initiatives solidaires et citoyennes
• Des représentant.e.s des pouvoirs publics
• 50 pays représentés

Les rencontres de Pampelune-Iruña
Le programme se construira au fil des semaines, prenant en compte les dimensions internationale, interculturelle et collective de l’Alliance. Les principales thématiques des rencontres de Pampelune-Iruña ont été identifiées par les éditrices et éditeurs indépendant.e.s comme étant des enjeux prioritaires pour REpenser. Ces enjeux sont évidemment reliés aux valeurs qui animent le réseau international de l’Alliance depuis sa création (solidarité, équité des relations, rééquilibre des flux, circulation des idées, créations et productions locales, fair speech, préoccupations écologiques…) et s’articulent avec les 80 recommandations en faveur de la bibliodiversité formulées lors des Assises 2012-2014.

Les matinées (9h00 – 14h00) seront consacrées à des séances plénières au cours desquelles seront abordées des questions décisives quant à l’avenir du secteur (dépendances et interdépendances, écologie du livre, inégalités et rapports de domination au sein du monde de l’édition, édition en langues minorées, impact de la technologie) tandis que les après-midis (16h00 – 18h00) seront organisés autour d’ateliers et de rencontres en petits groupes visant à forger des alliances concrètes entre professionnels.
Durant les quatre jours des Assises, ces ateliers seront suivis, de 18h30 à 20h00, par des temps d’échange et de présentation des catalogues des maisons d’édition présentes (vente et achat de droits) en littérature, sciences humaines et sociales, littérature de jeunesse...

Voir le programme ici !

Rencontres physiques, fenêtre virtuelle, archives sonores
Les rencontres pourront être suivies en streaming (via le salon virtuel et/ou la chaîne Youtube de l’Alliance). Elles seront également enregistrées et pourront faire l’objet d’un travail d’édition audiovisuel, en fonction de l’accord des participants. Les conclusions des tables rondes et des ateliers seront diffusées a posteriori à l’ensemble des participant.e.s.

Ambassadrices et ambassadeurs de la bibliodiversité !
Les ambassadrices et ambassadeurs de la bibliodiversité sont des personnalités qui ont décidé de porter la voix des maisons d’édition indépendantes, d’accompagner les réflexions et pratiques des éditrices et éditeurs, de défendre et soutenir la bibliodiversité. Les personnalités ne sont pas encore connues à l’heure où s’écrit ce programme mais des autrices, auteurs et autres personnalités ont été sollicitées et seront présent.e.s aux rencontres de Pampelune-Iruña. Elles/ils suivront les rencontres et pourront produire des textes ou créations que les échanges leur inspireront.

Présence des maisons d’édition indépendant.e.s internationales à la Foire du livre de Navarre
Un stand collectif dédié aux éditrices et éditeurs internationaux invités permettra de présenter la variété et la diversité de la production indépendante à l’internationale. Ce stand collectif sera un lieu de rencontre avec les lectrices et lecteurs mais aussi un espace de ventes/achats/trocs de droits entre les professionnel.le.s invité.e.s et les professionnel.le.s locaux.

Partager l'article

Assises internationales de l’édition indépendante 2019-2021

Les « Assises », une photographie de l’édition indépendante à l’échelle mondiale
Depuis la création de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants (réseau international réunissant 750 maisons d’édition indépendantes de 55 pays dans le monde) en 2002, les « Assises internationales » se tiennent tous les 4 à 8 ans et rassemblent une centaine d’éditrices et d’éditeurs indépendant.e.s du monde entier : en 2003 à Dakar (Sénégal) ; en 2007 à Paris (France) ; en 2014 au Cap (Afrique du Sud) et en 2021 à Pampelune-Iruña (Province de Navarre/Espagne).

Elles représentent un moment phare pour l’édition indépendante internationale, réunissant des actrices et acteurs de tous les continents – elles permettent d’établir collectivement un portrait de l’édition indépendante mondiale (Amérique latine, Afrique, Asie, Europe, monde arabe et Océanie). Elles sont un espace unique de débats, de rencontres et de réflexion sur l’édition indépendante – sans autre équivalent à l’échelle internationale.

Célébrer et REpenser en 2021…
Entre 2017 et 2018, quand le réseau de l’Alliance projetait et amorçait les Assises 2019-2021, les enjeux de cet événement apparaissaient comme une évidence : célébrer la bibliodiversité et le travail des maisons d’édition indépendantes ; REpenser les pratiques solidaires que nous construisons avec patience et détermination, mais aussi les relations aux autres professionnel.le.s du livre, les relations aux lectrices et lecteurs.

Une évidence au vu du chemin parcouru depuis les dernières Assises en 2012-2014 mais aussi au vu de la maturité du réseau de l’Alliance, qui fête ses 20 ans en 2021.

En 2020, une crise sanitaire mondiale, un basculement
Alors que les conséquences de la crise sanitaire sont encore difficiles à évaluer finement d’un point de vue économique, social et politique, REpenser reste une évidence mais devient aussi une nécessité.
Pourquoi les éditrices et éditeurs indépendant.e.s sont des acteurs importants dans cette période de crise ? Comment accompagnent-elles/ils les transformations sociétales, les transitions à l’œuvre ? Quels sont les outils et pratiques qu’elles et ils mettent en place pour appréhender les mondes de demain, les comprendre ? En quoi les livres, les idées qu’ils véhiculent, permettent-ils de défendre et préserver la diversité de créations, de points de vue, d’idées ?

L’édition indépendante « d’après » ?
Ces Assises sont ainsi un temps de documentation sur l’état du monde, une cartographie internationale des mouvements de transition et/ou de rupture en cours.
Elles ont pour objectif de questionner et alimenter les débats quant au rôle du livre – des idées –, comme vecteur social et d’émancipation.
Elles sont un lieu de réflexions, de partages d’expériences et de mises en pratique qui concernent les enjeux d’aujourd’hui et de demain : écologie, économie sociale et solidaire, édition inclusive, plateformisation de la culture…
Les Assises sont enfin un espace de solidarité, de confiance, de relations humaines, de dialogue entre les cultures.

Cheminement et étapes des Assises
Les Assises de l’Alliance se construisent volontairement sur un temps long, à contre-courant d’un rythme souvent effréné, devenu la norme. Elles poursuivent un fil conducteur, qui se déroule depuis 20 ans au sein de l’Alliance : les enjeux défendus par l’Alliance depuis sa création sont toujours présents (solidarité, équité des relations, rééquilibre des flux, circulation des idées, créations et productions locales, fair speech, préoccupations écologiques…). Ce sont les bases sur lesquelles repose le mouvement de l’édition indépendante et viennent se greffer les questionnements et débats actuels.

Elles sont bâties collectivement, à partir du travail mené depuis les Assises 2021-2014 et les 80 recommandations qui en découlent, à partir des remontées de terrain des professionnel.le.s du livre, d’un travail de veille sur l’édition indépendante à travers le monde, d’un dialogue régulier avec d’autres actrices et acteurs culturels mais aussi d’une observation des pratiques, des tendances, des alternatives qui émergent ici et là.

Les Assises sont construites sur deux niveaux (public et « interne »), qui s’alimentent l’un l’autre et sont complémentaires.
Un niveau public dans une volonté de rencontrer, dialoguer, apprendre – qui s’incarne par des rencontres ouvertes à toutes et tous (professionnel.le.s du livre, lectrices et lecteurs, actrices et acteurs culturels, universitaires, mouvements de la société civile, etc.). Il s’agit de profiter de l’espace qu’est l’Alliance pour REpenser les pratiques, questionner le rapport des éditrices et éditeurs indépendant.e.s au monde actuel, défricher des thèmes, s’autoriser des utopies, se projeter ensemble.
Un niveau interne (dédié au réseau de l’Alliance) dans un souci de proposer des recommandations et outils, d’élaborer des orientations pour la période future, de préciser et affiner la gouvernance du réseau.

Les Assises s’articulent autour de groupes de travail et d’ateliers thématiques mis en place depuis les Assises de 2012-2014 au sein de l’Alliance (1/ sur les politiques publiques du livre ; 2/sur la liberté d’éditer ; 3/sur le numérique ; 4/sur l’édition en langues locales et nationales ; 5/ sur les partenariats éditoriaux solidaires ; 6/ sur les impacts des pratiques de dons de livres).

Concrètement, pour le réseau de l’Alliance, il s’agit d’aboutir pour la période 2022-2025 aux résultats suivants :
• Des recommandations (à partir des 80 recommandations issues des Assises précédentes mais aussi dans le contexte de crise actuel)
• Des orientations et un plan d’actions pour la période 2022-2025
• Ajustements et validation / réaffirmation de la gouvernance de l’association

Partager l'article

Vidéos des ateliers préparatoires 2019 des Assises internationales de l’édition indépendante

Les premières vidéos des Assises ici : Abidjan (mai 2019) ; Santiago du Chili (octobre 2019)

Les Assises sont un processus sur 3 années : elles ont commencé en 2019, avec plusieurs ateliers et rencontres : Madrid (avril 2019), Genève (mai 2019), Abidjan (mai 2019), Santiago du Chili (octobre 2019).

Elles se prolongeront en 2020... pour s’achever en 2021 à Pampelune, au Pays basque.

En 2021, l’Alliance fêtera ses 20 ans !

  • 20 ans, c’est l’âge où il est bon de se rappeler à nos convictions, à nos engagements, à nos responsabilités. L’Alliance s’est construite sur des bases de confiance, de solidarité, d’humanité, convaincue du rôle social, du rôle émancipateur et libérateur du livre. Convaincue aussi que les principes qu’elle défend sont interdépendants des pratiques qu’elle met en place : ainsi, ce sont les principes de réciprocité et d’équité dans les échanges qui animent la gouvernance de l’association ; des principes de respect, d’écoute et de curiosité ;
  • 20 ans, c’est l’occasion de fêter ce bout de chemin partagé, de se projeter… de prolonger le chemin, d’en inventer d’autres, de REPENSER, tous ensemble ;
  • 20 ans… c’est aussi l’occasion de faire un bilan des activités, projets, plaidoyers portés par l’Alliance ; de se réjouir des dynamiques et réalisations incroyables et stimulantes ; d’apprendre aussi de ses erreurs et maladresses ;
  • 20 ans, c’est l’âge où l’on veut aller encore plus loin, rester un acteur éveillé et créatif, agir, en termes d’écologie, d’économie sociale et solidaire, de nouvelles approches des lecteurs, de pratiques coopératives entre professionnels, de liberté d’éditer, de fair speech
  • 20 ans, c’est l’âge où l’on rêve, où l’on espère, où l’on croit encore, on l’on a envie de danser et rire ;
  • 20 ans, c’est un anniversaire qui compte énormément, c’est un anniversaire qu’on ne veut pas oublier !

Suivre les Assises sur le site de l’Alliance et les réseaux sociaux !

Partager l'article

Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants 2014

En 2014, lors de la rencontre de clôture des Assises internationales de l’édition indépendante (Le Cap, Afrique du Sud), 400 éditeurs indépendants de 45 pays ont signé la Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants 2014. Rédigée collectivement en trois langues de travail le 20 septembre 2014 au Cap, la Déclaration 2014 est disponible en plusieurs langues (français, anglais, espagnol, portugais, arabe, farsi, italien...).

Lire ici les 80 recommandations & outils (sur le numérique, les politiques publiques du livre, la littérature jeunesse, l’édition en langue nationale et locale, les partenariats éditoriaux solidaires et le « Livre équitable » et le don de livres) issus des Assises internationales de l’édition indépendante.

Partager l'article

Pourquoi des Assises internationales de l’édition indépendante 2012-2014 ?

« Dans un moment de transformations profondes, nous voulons nous réunir pour interroger nos pratiques, pour écouter d’autres agitateurs d’idées et intégrer de jeunes générations d’éditeurs partageant nos préoccupations. Considérant entre autres deux nouvelles donnes – l’émergence de nouveaux acteurs du numérique et la crise financière globale, nous souhaitons questionner notre rôle et réaffirmer les enjeux de la bibliodiversité.

C’est pourquoi, nous décidons de tenir les Assises internationales de l’édition indépendante qui se déclineront en une série d’ateliers préparatoires et thématiques menés en 2013, clôturée par une Assemblée des alliés (rencontre générale) en 2014. L’ensemble de ce processus aboutira à l’élaboration de :

• propositions et recommandations en faveur de la bibliodiversité à destination des pouvoirs publics ;

• pratiques coopératives et novatrices entre éditeurs indépendants, basées sur des principes équitables ;

• nouvelles formes de partenariats avec les autres professionnels de la chaîne du livre et de l’écrit se reconnaissant dans la bibliodiversité.

Réunissant plus de 100 éditeurs indépendants des cinq continents, les Assises internationales de l’édition indépendante sont une rencontre professionnelle, interculturelle et interlinguistique unique. Professionnels, pouvoirs publics, institutions et acteurs de la société civile, nous vous invitons à nous rejoindre pour faire vivre et renforcer ensemble la bibliodiversité. »

Paris, le 26 octobre 2012

par le Comité international des éditeurs indépendants :
Nouri ABID (Med Ali éditions, Tunisie),
Serge DONTCHUENG KOUAM (Presses universitaires d’Afrique, Cameroun),
Susan HAWTHORNE (Spinifex Press, Australie),
Hamid MEDHIPOUR (Forough Verlag, Allemagne),
Araken RIBEIRO GOMES (éditions Contra Capa, Brésil),
Juan Carlos SÁEZ (JC Sáez Editor, Chili)

Partager l'article

Les Assises 2012-2014, mode d’emploi

Première étape - les ateliers préparatoires en 2013 : de la pratique vers des propositions en faveur de la bibliodiversité

Tout au long de l’année 2013, des éditeurs indépendants se réunissent en Amérique latine, en Afrique, en Europe, dans le cadre d’ateliers préparatoires et thématiques. La rencontre générale en 2014, au Cap (Afrique du Sud) clôturera ce processus. Ces ateliers ont un triple enjeu : développer et mutualiser des pratiques coopératives et novatrices de travail entre éditeurs indépendants ; renforcer durablement les compétences professionnelles et les liens humains entre les acteurs du livre ; formuler des propositions concrètes en faveur de la bibliodiversité.

Les ateliers se déroulent sur trois à cinq jours, et sont structurés sur un canevas commun :

  • une formation pratique (avec l’intervention de professionnels et/ou de spécialistes en fonction des thèmes) et des échanges de savoir-faire et d’expériences à partir de projets concrets et d’initiatives peu connues ;
  • la formulation de propositions et de recommandations en faveur de la bibliodiversité.

Pour que les ateliers soient au plus proche de leurs attentes, les éditeurs conçoivent eux-mêmes ces journées de travail, à partir du contexte local dans lequel ils évoluent et à partir de leurs préoccupations. Ils en sont à la fois les bénéficiaires et les acteurs, les transmissions de savoir-faire et de pratiques étant au cœur de ces journées.

Pour enrichir ces ateliers et ouvrir à de nouvelles coopérations, professionnels du livre, structures associatives, institutions privées et publiques sont invités à témoigner de projets originaux et d’expériences inédites pouvant être déclinés dans le secteur de l’édition.

Les conclusions de chaque atelier sont centralisées par le Comité international des éditeurs indépendants et restituées aux participants pour construire collectivement le programme de la rencontre générale de 2014.

Partager l'article

Les ateliers préparatoires et thématiques 2012-2014 des Assises

La bibliodiversité en marche à Guadalajara
dans le cadre de la Foire internationale du livre de Guadalajara (Mexique)
24 au 28 novembre 2012

Le don de livres : un système à repenser
en marge du Salon du livre de Paris (France)
20 et 21 mars 2013

La littérature jeunesse africaine : quelle visibilité sur le marché international ?
en marge de la Foire du livre de Bologne (Italie)
23 et 24 mars 2013

Les langues locales et nationales : quelles opportunités pour l’édition en Afrique ?
Ouagadougou (Burkina Faso)
11 au 13 juin 2013

Le livre équitable : un réel enjeu pour demain / Coéditions, cessions de droits et autres partenariats éditoriaux solidaires
Ouagadougou (Burkina Faso)
14 au 17 juin 2013

Diffusion des ouvrages de sciences humaines et sociales : quelles stratégies innovantes pour tirer son épingle du jeu ?
en marge de la Foire du livre de Francfort (Allemagne)
13 au 15 octobre 2013

Le numérique, quels enjeux pour la bibliodiversité dans le monde arabophone ?
en marge de la Foire internationale du livre d’Abu Dhabi
30 avril au 3 mai 2014

Partager l'article

La rencontre générale en 2014, au Cap : 62 éditeurs indépendants réunis en faveur de la bibliodiversité

À l’issue des ateliers préparatoires menés en 2013, une rencontre générale se tiendra du 18 au 22 septembre 2014, au Cap, en Afrique du Sud, sous le patronage de l’UNESCO.

Dans le prolongement des cas pratiques et des échanges de savoir-faire capitalisés dans les ateliers, il est indispensable pour les éditeurs d’interroger l’évolution de la bibliodiversité dans les pays et dans les maisons d’édition depuis 2007 : comment la bibliodiversité s’incarne-t-elle au quotidien pour un éditeur malien, pour un éditeur indien, pour un éditeur argentin ? Comment l’édition indépendante s’autonomise-t-elle dans les pays ? Comment le champ éditorial à Madagascar, au Pérou ou en Afghanistan se professionnalise-t-il ?

Cette rencontre, rassemblement interculturel et interlingusitique sans équivalent dans le secteur de l’édition, est en soi une photographie de l’édition indépendante internationale. Durant quatre jours, des éditeurs racontent leur parcours, pour certains leur combat, témoignent de leurs expériences, des risques qu’ils prennent. Les outils numériques de communication offrent aujourd’hui la possibilité aux éditeurs d’être en contact régulier et quasi immédiat – mais ils ne peuvent remplacer les échanges humains, nécessaires aux relations de confiance et de solidarité propres à un réseau comme celui de l’Alliance.

La rencontre générale est par ailleurs un moment essentiel dans la gouvernance de l’Alliance : les orientations des prochaines années, et le programme d’actions qui en découle, y sont décidés collectivement. Dans un souci constant de renforcement des capacités éditoriales de ses membres sur le long terme, l’Alliance poursuit ainsi la construction d’un réseau professionnel de solidarité internationale – pour favoriser la circulation et l’accessibilité des œuvres et des idées.

Événement unique, la rencontre générale répond avant tout à la volonté d’éditeurs de se fédérer pour faire vivre et renforcer ensemble la bibliodiversité.

Nous remercions les précieux partenaires de l’Alliance : Jacana Media (Afrique du Sud), Modjaji Books (Afrique du Sud), Open Book Festival (Afrique du Sud), Institut français d’Afrique du Sud, Alliance française du Cap (Afrique du Sud), National Library of South Africa, Goethe Institut (Afrique du Sud), Fondation Charles Léopold Mayer (Suisse), Organisation internationale de la Francophonie, région Ile-de-France (France), Centre national du livre (France), Fondation de France (France), Direction du développement et de la Coopération (Suisse), Institut français du Liban, Institut français de Tunisie, Coopération régionale pour les pays andins (Bolivie), Canarias Cultura “Canarias crea” (Espagne), Copyright Agency Cultural Fund (Australie), Centro Estero per l’Internazionalizzazione (Italie), Centre Universitaire de Recherches sur l’Action Publique et le Politique (CURAPP) / Université de Picardie Jules Verne (France)… et les éditeurs eux-mêmes.

Contact : assises@alliance-editeurs.org

Partager l'article

80 recommandations & outils en faveur de la bibliodiversité

Ces 80 recommandations dressent, par thème, un ensemble de bases nécessaires au développement, au maintien et à la vitalité de la bibliodiversité dans les pays. Pour certaines, les recommandations s’accompagnent d’outils et de projets (existants ou à venir dans le cadre du programme d’actions 2015-2016 de l’Alliance), permettant très concrètement de mettre en pratique les propositions des éditeurs indépendants.
Elles s’adressent aux pouvoirs publics, aux organismes internationaux et aux professionnels du livre des quatre coins du monde.

Elles font écho à la Déclaration internationale des éditrices et éditeurs indépendants 2014, texte majeur en faveur de la bibliodiversité, signé le 20 septembre 2014 par plus de 400 éditeurs indépendants de 45 pays dans le monde.

L’ensemble de ces propositions est issu des Assises internationales de l’édition indépendante tenues sous le patronage de l’UNESCO entre 2012 et 2014.

Pour toute remarque, suggestion, idée et proposition, permettant de compléter et affiner ce travail, contactez l’équipe de l’Alliance !

Sommaire des 80 recommandations et outils pour défendre et promouvoir la bibliodiversité :
* Des politiques publiques pour garantir la bibliodiversité
* Des propositions et actions pour favoriser la bibliodiversité numérique
* Le système Amazon, quelles menaces pour la bibliodiversité ?
* Des mesures nécessaires pour l’édition en langues locales et nationales
* Repenser le don de livres
* Des propositions et actions pour développer les partenariats éditoriaux solidaires
* Des actions pour renforcer une édition jeunesse plurielle

Partager l'article

{#ENV{titre},#SELF,sujet}