L’Alliance

Présentation et orientations

Présentation

L’Alliance internationale des éditeurs indépendants est un collectif professionnel qui réunit plus de 750 maisons d’édition indépendantes présentes dans 55 pays dans le monde. Créée sous forme d’association en 2002, elle s’articule en 6 réseaux linguistiques (anglophone, arabophone, francophone, hispanophone, lusophone et persanophone) et en groupes thématiques. Les membres de l’Alliance sont des maisons d’édition et des collectifs d’éditeurs.
L’ensemble des activités de l’Alliance tendent à promouvoir et à faire vivre la bibliodiversité (la diversité culturelle appliquée au monde du livre).

Dans le cadre de ses missions, l’Alliance a ainsi créé un Observatoire de la bibliodiversité, qui rassemble les recherches, analyses et outils de mesure produits au sein de l’Alliance, à destination des professionnels et des pouvoirs publics. L’Observatoire a pour objectifs d’évaluer et de renforcer la bibliodiversité dans les différentes régions du monde.
Par ailleurs, l’Alliance organise et anime des rencontres professionnelles internationales et des ateliers thématiques (par exemple sur l’édition jeunesse, sur le numérique…) permettant aux éditeurs indépendants de différents continents d’échanger et d’initier des collaborations. Ces rencontres favorisent le renforcement des capacités par l’échange entre pairs, dimension développée notamment autour de l’édition numérique dans le cadre du Labo numérique. L’Alliance soutient enfin des projets éditoriaux internationaux (coéditions solidaires, traductions, cessions de droits…), pour une plus grande circulation des textes et un accès aux livres le plus équitable possible pour les lecteurs.

Une présentation de l’Alliance par Clémence Hedde, membre de l’équipe permanente, en vidéo !

Partager l'article

Dates clés de l’Alliance

• Rencontre de Gijón (Espagne), 2000 (à l’initiative de 4 éditeurs hispanophones, en réaction à l’irruption de multinationales espagnoles en Amérique latine)
• Création par un petit groupe d’éditeurs et par Étienne Galliand – ancien directeur et salarié de l’association – du projet de l’Alliance, 2001
• Rencontre de Paris (France), 2001 (à quelques jours de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle de l’UNESCO)
• Création de l’association de loi 1901 « Alliance des éditeurs indépendants, pour une autre mondialisation » (siège social situé à Paris), 2002
• Rencontre de Dakar (Sénégal), 2003 (Déclaration des éditeurs indépendants et solidaires)
• Rencontre de Guadalajara (Mexique), 2005 (Déclaration des éditeurs indépendants du monde latin)
• Assises internationales de l’édition indépendante à Paris (France), 2007 (Déclaration internationale des éditeurs indépendants pour la protection et la promotion de la bibliodiversité)
• Changement de nom de l’association, qui devient Alliance internationale des éditeurs indépendants, 2008
• Création du Comité international des éditeurs indépendants (CIEI), 2009
• Assises internationales de l’édition indépendante – ateliers préparatoires et rencontre de clôture au Cap (Afrique du Sud), 2012-2014 (Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants, pour faire vivre et renforcer ensemble la bibliodiversité et 80 recommandations & outils en faveur de la bibliodiversité)
• Création de l’Observatoire de la bibliodiversité, 2016
Cartographie des politiques publiques du livre en Afrique et en Amérique latine, 2020
Assises internationales de l’édition indépendante 2019-2021

Partager l'article

1 | 2

Activités

Une carte sonore littéraire et multilingue : joyeux Jour B et joyeux 20 ans à l’Alliance !

Ce 21 septembre, nous fêtons la bibliodiversité mais aussi les 20 ans de l’Alliance !

Les éditrices et éditeurs vous offrent à cette occasion un tour du monde littéraire dans plus de 30 pays : 45 lectures en 25 langues à écouter et regarder ici !

GIF - 1.3 Mo

GIF - 945.9 ko

Un grand merci à toutes et tous pour ce cadeau ; merci également à Naima Éditions pour la réalisation de cette carte.

Partager l'article

Unidad versus el 1%. Rompiendo ilusiones, sembrando libertad

Auteur(s) : Vandana Shiva ; Kartikey Shiva ; Rodolfo Lastra Muela (trad.)
Pays de parution : Argentine, Bolivie, Chili, Colombie
Langue(s) : espagnol

En Amérique latine, Unidad versus el 1% est coédité simultanément par Econautas Editorial (Argentine), LOM ediciones (Chili), Editorial Mate (Argentine), Plural Editores (Bolivie) et Taller de Edición Rocca (Colombie).
Pour la traduction © Editorial Popular, S. A., Madrid, 2019.

La version originale de ce livre a été publiée en 2018 sous le titre Oneness vs. the 1% par Women Unlimited en Inde (en coédition avec Spinifex en Australie et New Internationalist au Royaume-Uni).

Retrouvez ici l’interview de Vandana Shiva à l’occasion du lancement de la coédition latino-américaine du livre, le 19 juin 2021.

ISBN Argentine (Econautas Editorial) : 978-987-46301-9-3
JPEG - 1.2 Mo

ISBN Chili (LOM ediciones) : 978-956-00-1379-8
JPEG - 537.5 ko

ISBN Argentine (Editorial Mate) : 978-987-9199-29-x
JPEG - 698.4 ko

Partager l'article

Children’s Books Hotlist

La Children’s Books Hotlist met en avant des livres pour la jeunesse édités par des maisons d’édition indépendantes en Afrique, Amérique latine et Europe. Elle est lancée lors de la Foire du livre de littérature jeunesse de Bologne, le 14 juin 2021.

JPEG - 354.4 ko

Composée de livres provenant de 16 pays et de 36 maisons d’édition, cette HotList représente la richesse et la diversité de l’édition indépendante en littérature de jeunesse.

Vous pouvez trouver un livre en faisant une recherche par pays, maison d’édition ou genre éditorial. Si un livre vous intéresse, n’hésitez pas à prendre contact directement avec l’éditrice ou l’éditeur !

Nous vous souhaitons de très belles découvertes !

Partager l'article

HotList Arab world

Si le monde arabe a en partage une langue, la langue arabe, qui en a cimenté la culture au long des siècles, celle-ci est loin d’être la seule. Du Maghreb au Machreq, de la corne de l’Afrique au Cham, cet immense espace recouvre des réalités multiples. La diversité linguistique lui est donc inhérente.

Plus de 30 maisons d’édition indépendantes de 7 pays (Algérie, Égypte, Liban, Maroc, Quatar, Syrie et Tunisie) et dans 9 langues vous proposent une immersion dans la littérature, les sciences humaines, la littérature jeunesse du monde arabe ! À travers cette HotList, disponible en arabe et en anglais, les éditrices et éditeurs indépendant.e.s du monde arabe vous invitent à découvrir les 1001 facettes de la création littéraire et intellectuelle de leur pays !

Découvrez la HotList du monde arabe ici.

JPEG - 70.3 ko

Partager l'article

Programme d’actions 2021 de l’Alliance et rétrospective 2020

À lire : les activités et projets 2021 de l’Alliance ainsi qu’une rétrospective des actions menées en 2020 !

Partager l'article

Des fourmis dans la bouche

Auteur(s) : Khadi HANE
Pays de parution : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Maroc, Togo
Langue(s) : français
Prix : 50 dirhams marocains ; 750 dinars algériens ; 45 000 francs guinées ; 3 000 FCFA

Gratteurs d’écailles dans une poissonnerie, vendeurs ambulants de montres de pacotille ou de statuettes en bois, journaliers payés au noir pour décharger des sacs d’un camion, hommes à tout faire d’un commerçant pakistanais qui revendait des pots de crème à l’hydroquinone censés procurer aux nègres l’éclat d’une peau blanche, la leur ne faisant plus l’affaire. Sur le marché Dejean, on trouvait de tout...

Née au Mali, Khadîja élève seule quatre enfants à Paris, dans le quartier de Château-Rouge. Pétrie de double culture, musulmane mais le doute chevillé au corps, elle se retrouve exclue de sa communauté du fait de sa liaison avec Jacques, le père de son fils métis.
Cercle après cercle, depuis ses voisines maliennes jusqu’aux patriarches du foyer Sonacotra et à ses propres enfants, Khadîja passe en jugement. Mais cette absurde comparution, où Africains et Européens rivalisent dans la bêtise et l’injustice, réveille en elle une force et un humour inattendus.
Tableau intense de Château-Rouge, Des fourmis dans la bouche est porté par une écriture inventive au ton très singulier, fondée sur la double appartenance. Un roman qui dit la difficile liberté d’une femme africaine en France.

Khadi Hane est née à Dakar en 1962. Venue en France pour poursuivre ses études, elle vit aujourd’hui à Paris. En 1998, elle publie son premier roman, Sous le regard des étoiles (Nouvelles éditions africaines du Sénégal). Suivent, entre autres, Le collier de paille (2002), Ma sale peau noire, Il y en a trop dans les rues de Paris (2005), Des fourmis dans la bouche (Denoël, 2011) pour lequel elle reçoit le Prix Thyde Monnier 2012 de la Société des Gens de lettres, et Demain, si Dieu le veut (Joëlle Losfeld, 2015).

Coéditeurs  : Apic (Algérie), Eburnie (Côte d’Ivoire), Ganndal (Guinée Conakry), Graines de Pensées (Togo), Le Fennec (Maroc), Proximité (Cameroun), Sankofa & Gurli (Burkina Faso) et Tombouctou (Mali)
Date de publication de la version panafricaine : 2021, 11,5 X 19 cm
Édition première en France : Éditions Denoël, 2011
Maquettage pour le collectif de maisons d’édition : éditions Apic (Algérie)
Choix de la couverture et corrections : le collectif de maisons d’édition
Impression commune en Algérie pour l’Algérie, la Guinée, le Togo, le Burkina Faso et le Mali. Transport des exemplaires d’Algérie vers le Mali par avion puis dispatch dans les différents pays par voie routière.
Impressions locales directement dans les pays pour la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Cameroun.

Cette coédition solidaire porte le label Le livre équitable.

Collection Terres solidaires

Créée en 2007, la collection « Terres solidaires » est une expérience collective. Elle propose des textes littéraires d’autrices et auteurs africain.e.s, édités par un collectif de maisons d’édition en Afrique francophone. Grâce au principe de la coédition solidaire, les textes circulent, sont disponibles et accessibles pour les lecteurs africains ; l’écosystème du livre local est préservé et renforcé.
La collection « Terres solidaires » est soutenue par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Partager l'article

Assises internationales de l’édition indépendante, Pampelune-Iruñea, 23-26 novembre 2021

Consulter le programme ci-dessous !
Inscrivez-vous aux Assises ici !

Pour participer aux Assises, cliquez ici.

Les Assises sont organisées par l’Alliance internationale des éditeurs indépendants et l’Association des éditeurs indépendants de Navarre, EDITARGI.

Rencontres physiques, fenêtre virtuelle, archives sonores
Les rencontres pourront être suivies en streaming (via un espace virtuel dédié et/ou la chaîne Youtube de l’Alliance). Elles seront également enregistrées et pourront faire l’objet d’un travail d’édition audiovisuel, en fonction de l’accord des participants. Les conclusions des tables rondes et des ateliers seront diffusées a posteriori à l’ensemble des participant.e.s.

Ambassadrices et ambassadeurs de la bibliodiversité !
Les ambassadrices et ambassadeurs de la bibliodiversité sont des personnalités qui ont décidé de porter la voix des maisons d’édition indépendantes, d’accompagner les réflexions et pratiques des éditrices et éditeurs, de défendre et soutenir la bibliodiversité. Les personnalités sollicitées seront dévoilées dans les prochaines semaines !

Présence des maisons d’édition indépendant.e.s internationales à la Foire du livre de Navarre, organisée par l’Association EDITARGI
Un stand collectif dédié aux éditrices et éditeurs internationaux invités permettra de présenter la variété et la diversité de la production indépendante à l’internationale. Ce stand collectif sera un lieu de rencontre avec les lectrices et lecteurs mais aussi un espace de ventes/achats/trocs de droits entre les professionnel.le.s invité.e.s et les professionnel.le.s locaux.

Le calendrier 2021 de l’Alliance (et des Assises)

Partager l'article

Assises internationales de l’édition indépendante 2019-2021

Les « Assises », une photographie de l’édition indépendante à l’échelle mondiale
Depuis la création de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants (réseau international réunissant 750 maisons d’édition indépendantes de 55 pays dans le monde) en 2002, les « Assises internationales » se tiennent tous les 4 à 8 ans et rassemblent une centaine d’éditrices et d’éditeurs indépendant.e.s du monde entier : en 2003 à Dakar (Sénégal) ; en 2007 à Paris (France) ; en 2014 au Cap (Afrique du Sud) et en 2021 à Pampelune-Iruña (Province de Navarre/Espagne).

Elles représentent un moment phare pour l’édition indépendante internationale, réunissant des actrices et acteurs de tous les continents – elles permettent d’établir collectivement un portrait de l’édition indépendante mondiale (Amérique latine, Afrique, Asie, Europe, monde arabe et Océanie). Elles sont un espace unique de débats, de rencontres et de réflexion sur l’édition indépendante – sans autre équivalent à l’échelle internationale.

Célébrer et REpenser en 2021…
Entre 2017 et 2018, quand le réseau de l’Alliance projetait et amorçait les Assises 2019-2021, les enjeux de cet événement apparaissaient comme une évidence : célébrer la bibliodiversité et le travail des maisons d’édition indépendantes ; REpenser les pratiques solidaires que nous construisons avec patience et détermination, mais aussi les relations aux autres professionnel.le.s du livre, les relations aux lectrices et lecteurs.

Une évidence au vu du chemin parcouru depuis les dernières Assises en 2012-2014 mais aussi au vu de la maturité du réseau de l’Alliance, qui fête ses 20 ans en 2021.

En 2020, une crise sanitaire mondiale, un basculement
Alors que les conséquences de la crise sanitaire sont encore difficiles à évaluer finement d’un point de vue économique, social et politique, REpenser reste une évidence mais devient aussi une nécessité.
Pourquoi les éditrices et éditeurs indépendant.e.s sont des acteurs importants dans cette période de crise ? Comment accompagnent-elles/ils les transformations sociétales, les transitions à l’œuvre ? Quels sont les outils et pratiques qu’elles et ils mettent en place pour appréhender les mondes de demain, les comprendre ? En quoi les livres, les idées qu’ils véhiculent, permettent-ils de défendre et préserver la diversité de créations, de points de vue, d’idées ?

L’édition indépendante « d’après » ?
Ces Assises sont ainsi un temps de documentation sur l’état du monde, une cartographie internationale des mouvements de transition et/ou de rupture en cours.
Elles ont pour objectif de questionner et alimenter les débats quant au rôle du livre – des idées –, comme vecteur social et d’émancipation.
Elles sont un lieu de réflexions, de partages d’expériences et de mises en pratique qui concernent les enjeux d’aujourd’hui et de demain : écologie, économie sociale et solidaire, édition inclusive, plateformisation de la culture…
Les Assises sont enfin un espace de solidarité, de confiance, de relations humaines, de dialogue entre les cultures.

Cheminement et étapes des Assises
Les Assises de l’Alliance se construisent volontairement sur un temps long, à contre-courant d’un rythme souvent effréné, devenu la norme. Elles poursuivent un fil conducteur, qui se déroule depuis 20 ans au sein de l’Alliance : les enjeux défendus par l’Alliance depuis sa création sont toujours présents (solidarité, équité des relations, rééquilibre des flux, circulation des idées, créations et productions locales, fair speech, préoccupations écologiques…). Ce sont les bases sur lesquelles repose le mouvement de l’édition indépendante et viennent se greffer les questionnements et débats actuels.

Elles sont bâties collectivement, à partir du travail mené depuis les Assises 2021-2014 et les 80 recommandations qui en découlent, à partir des remontées de terrain des professionnel.le.s du livre, d’un travail de veille sur l’édition indépendante à travers le monde, d’un dialogue régulier avec d’autres actrices et acteurs culturels mais aussi d’une observation des pratiques, des tendances, des alternatives qui émergent ici et là.

Les Assises sont construites sur deux niveaux (public et « interne »), qui s’alimentent l’un l’autre et sont complémentaires.
Un niveau public dans une volonté de rencontrer, dialoguer, apprendre – qui s’incarne par des rencontres ouvertes à toutes et tous (professionnel.le.s du livre, lectrices et lecteurs, actrices et acteurs culturels, universitaires, mouvements de la société civile, etc.). Il s’agit de profiter de l’espace qu’est l’Alliance pour REpenser les pratiques, questionner le rapport des éditrices et éditeurs indépendant.e.s au monde actuel, défricher des thèmes, s’autoriser des utopies, se projeter ensemble.
Un niveau interne (dédié au réseau de l’Alliance) dans un souci de proposer des recommandations et outils, d’élaborer des orientations pour la période future, de préciser et affiner la gouvernance du réseau.

Les Assises s’articulent autour de groupes de travail et d’ateliers thématiques mis en place depuis les Assises de 2012-2014 au sein de l’Alliance (1/ sur les politiques publiques du livre ; 2/sur la liberté d’éditer ; 3/sur le numérique ; 4/sur l’édition en langues locales et nationales ; 5/ sur les partenariats éditoriaux solidaires ; 6/ sur les impacts des pratiques de dons de livres).

Concrètement, pour le réseau de l’Alliance, il s’agit d’aboutir pour la période 2022-2025 aux résultats suivants :
• Des recommandations (à partir des 80 recommandations issues des Assises précédentes mais aussi dans le contexte de crise actuel)
• Des orientations et un plan d’actions pour la période 2022-2025
• Ajustements et validation / réaffirmation de la gouvernance de l’association

Partager l'article

Une sélection internationale de musiques, films et livres : en 2021, cultivons ensemble la bibliodiversité !

Pour 2021, nous avions envie de partager avec vous les coups de cœur et inspirations culturelles des éditrices et éditeurs indépendant.e.s qui font la force de notre réseau : des playlists et sélections internationales de musiques, livres et films proposées par les membres de l’Alliance.

À découvrir chaque semaine sur nos réseaux sociaux (Facebook ; Twitter ; Youtube et Instagram) et tout au long de l’année sur le site de l’Alliance...

Suivez-nous pour étendre vos horizons musicaux, littéraires et cinématographiques !

Sur Youtube, écouter la playlist internationale de l’Alliance pour 2021 et consulter ci-dessous l’ensemble des recommandations des membres de l’Alliance.

Partager l'article

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34

Gouvernance

Laurence HUGUES

Suite à des études à l’IUT Métiers du Livre d’Aix en Provence, Laurence HUGUES a suivi une licence de Lettres modernes à Trois-Rivières au Québec, puis un Master Commercialisation des produits de l’édition à Paris 13-Villetaneuse. Après plusieurs séjours professionnels en Afrique de l’Ouest, elle rejoint l’équipe de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants en 2007. En juillet 2009, Étienne GALLIAND, fondateur et jusqu’alors directeur de l’Alliance lui transmet la direction de l’association.

Partager l'article

Mariam PELLICER

Mariam PELLICER a suivi un cursus à l’Institut d’Études Politiques de Toulouse (spécialisation sur la lutte contre les discriminations et les politiques d’égalité de genre), après un échange académique au Chili, où elle a étudié entre autres la sociologie du genre. Mariam a fait ses premières expériences professionnelles au sein de l’International Alliance of Women à Athènes, puis à la Fondation des Femmes à Paris.

Depuis son arrivée à l’Alliance en janvier 2020, Mariam est en charge de l’animation des réseaux hispanophone et lusophone, de la coordination de l’Observatoire de la bibliodiversité et du pôle plaidoyer de l’Alliance.

Partager l'article

Camille CLOAREC

Après un master de recherche en Littérature française à la Sorbonne Nouvelle, Camille CLOAREC a travaillé à la Maison de la Poésie à Nantes, puis a été coordinatrice de la vie littéraire au Ciclic (centre du livre, du cinéma et de la culture numérique pour la région Centre-Val de Loire), avant d’être chargée de la promotion du livre et du débat d’idées à l’Ambassade de France au Canada. En 2019, Camille a commencé à apprendre le télougou (langue indienne) à l’Inalco.
Camille rejoint l’équipe de l’Alliance en juillet 2020 ; elle est notamment en charge de l’animation du réseau francophone et des projets de coéditions et de traductions au sein de l’Alliance.

Partager l'article

Laura AUFRERE, présidente

Laura Aufrère a étudié les sciences politiques et a travaillé pendant dix dans le secteur culturel, dont cinq ans en tant que coordinatrice de l’union représentant, en France, les initiatives de spectacle vivant/enregistré et des arts visuels se reconnaissant de l’économie sociale et solidaire (UFISC). Elle est maintenant doctorante (CEPN – Paris 13), et travaille sur les dynamiques d’économie sociale et solidaire et des communs dans le secteur culturel (collectifs et initiatives en communs, processus de coopération, gouvernance, protection sociale, modèles sociaux de solidarité, modèles économiques, etc). Elle a rejoint le Bureau de l’Alliance en 2016, et est présidente de l’association depuis 2020.

Partager l'article

Luc PINHAS, vice-président

Vice-président de l’Alliance depuis l’Assemblée générale du 20 juin 2011, Luc Pinhas, ancien élève à l’École normale supérieure de Saint-Cloud, est docteur en Sciences de la Communication et Maître de conférences à l’Université Paris 13-Villetaneuse. Il est actuellement responsable du Master « Commercialisation du livre ».

Partager l'article

Thierry QUINQUETON, vice-président

Thierry Quinqueton a une longue expérience du milieu éditorial et du dialogue interculturel. Il a été directeur littéraire des éditions Desclée De Brouwer (France) de 1991 à 1999, puis directeur du Centre culturel français de Khartoum de 2000 à 2004. Après 4 années au ministère des Affaires étrangères (division de l’écrit et des médiathèques), il a dirigé de mai 2009 à juillet 2013 le réseau de médiathèques de l’agglomération de Châtellerault, puis de 2013 à 2017 le Bureau du livre de l’Ambassade de France à Beyrouth, au Liban.
Thierry Quinqueton poursuit enfin des recherches sur l’imbrication de l’économie marchande, des politiques publiques et des aspects non monétaires dans l’économie du livre (droit et développement de l’économie sociale et solidaire - université de Poitiers). Auteur de Que ferait Saul Alinsky ? (DDB, 2011), il a été Président de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants de 2006 à 2013.

Partager l'article

Georges LORY, membre du Bureau

Georges Lory a été conseiller culturel en Afrique du Sud de 1990 à 1994, il participe à la transition démocratique du pays. Entre 1998 et 2008, directeur des Affaires internationales de Radio France Internationale, il fait passer de 76 à 169 le nombre de ses relais FM dans le monde. De 2009 à 2013, il a dirigé la délégation générale de l’Alliance française en Afrique australe.
Il a publié trois recueils de poèmes (dont un en afrikaans), piloté un ouvrage publié par Autrement sur l’Afrique du Sud, traduit des poètes dont Breyten Breytenbach, Antjie Krog et Lebo Mashile, des romans et nouvelles de Nadine Gordimer, Prix Nobel de littérature 1991, des textes de John Coetzee, d’André Brink et de Kopano Matlwa, ainsi que l’écrivain néerlandais Adriaan van Dis. Il est l’auteur de quatre ouvrages, principalement sur l’Afrique du Sud.

Partager l'article

Et aussi...

De 2002 à 2009, Étienne GALLIAND (fondateur de l’Alliance) a dirigé l’association. Il a ensuite créé la structure Double ponctuation, avec laquelle l’Alliance collabore régulièrement. Double Ponctuation est entre autres coéditeur de la revue Bibliodiversity.

Alexandre TIPHAGNE rejoint l’Alliance de 2002 à 2007, en charge notamment des coéditions et des réseaux lusophone et hispanophone. De décembre 2012 à avril 2014, Alexandre a été chef adjoint du Cabinet de la Ministre de la Culture et de la Communication et conseiller technique en charge du livre, puis chef de Cabinet. Il est actuellement collaborateur parlementaire d’Aurélie Filippetti à l’Assemblée nationale.

Thomas WEISS a travaillé à l’Alliance entre 2003 et 2006 en tant que logisticien, administrateur et webmestre. Il a également coordonné des coéditions des réseaux anglophone et arabophone. En 2007, il devient consultant et développeur web indépendant et travaille principalement pour la fondation Charles Léopold Mayer, Exemole Sarl et l’Institut de recherche et débat sur la gouvernance. En 2013, il rejoint un groupe informatique français, Netapsys Conseil, en tant que directeur de pôle. Il est actuellement consultant à OCTO Technology.

Entre 2008 et 2010, Nathalie CARRÉ a apporté son expertise sur les collections de coéditions solidaires « Terres solidaires » et « Terres d’écritures ». Nathalie continue d’animer le Comité de lecture de la collection « Terres solidaires ». Elle est aujourd’hui professeur de swahili à l’Inalco.

Sonbol REGNAULT-BAHMANYAR a participé à l’aventure de l’Alliance de 2010 à 2012, en développant le groupe d’éditeurs persanophones de l’association. Sonbol est aujourd’hui en Iran, où elle projette d’ouvrir une pâtisserie française.

Matthieu JOULIN a rejoint l’équipe de l’Alliance en 2011, après avoir obtenu un Master Langues, littératures et civilisations hispano-américaines à Bordeaux, et un Master Commercialisation du livre à Paris 13-Villetaneuse. Entre 2011 et 2019, Matthieu était en charge de l’animation des réseaux hispanophone et lusophone de l’Alliance, du Labo numérique, et de plusieurs recherches et analyses de l’Observatoire de la bibliodiversité.

Clémence HEDDE a travaillé 10 ans à l’Alliance, entre 2010 et 2020. Après un double cursus Géographie / Métiers du livre, en France et au Royaume-Uni, et des expériences dans différentes maisons d’édition (Autrement, La Découverte, Phaidon), Clémence a été responsable de programmes au sein de l’Alliance, plus spécifiquement en charge de l’animation du réseau francophone et du groupe d’éditeurs de littérature jeunesse, de la coordination de coéditions internationales, de l’organisation de rencontres et d’ateliers, ainsi que du suivi d’études dans le cadre de l’Observatoire de la bibliodiversité. Elle est maintenant coordinatrice littéraire au Ciclic, l’agence régionale du Centre Val de Loire pour le livre, l’image et la culture numérique.

Partager l'article

David ELOY, membre du Bureau

Journaliste engagé sur les questions de solidarité internationale, de développement durable et de droits humains, David Eloy a cofondé, en 2005, Altermondes, un média porté par les acteurs de la société civile, dont il a assumé la responsabilité de rédacteur en chef jusqu’en 2016. Il avait précédemment occupé des fonctions de chargés de mission dans plusieurs ONG de solidarité internationale, dont le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID), Peuples Solidaires – Action Aid France et l’Association internationale de techniciens, experts et chercheurs (Aitec).

Partager l'article

1 | 2 | 3

{#ENV{titre},#SELF,sujet}