Littérature

Jazz et vin de palme

Auteur(s) : Emmanuel DONGALA
Pays de parution : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Mali, Maroc, Rwanda, Togo
Langue(s) : français
Prix : 1 500 FCFA ; 300 DA ; 40 DM ; 2 000 RWF

Un homme - pourtant féroce adversaire de l’animisme - confie à un ancien camarade du parti : « J’ai été ensorcelé par mon oncle paternel ». Un autre, Likibi, est jugé pour avoir empêché la pluie de tomber sur son village : accusé d’être féticheur, il est exécuté. Un gardien d’usine fait l’éloge de la Révolution rouge sans en comprendre un traître mot : son zèle lui sera fatal...
Avec une ironie mordante et un ton décalé, ce recueil de huit nouvelles évoque la déroute des jeunes États africains et les désillusions qui ont suivi les indépendances. Autant de portraits d’hommes et de femmes qu’Emmanuel Dongala parvient à saisir avec justesse et humanité. Le style est faussement naïf, les situations parfois loufoques... et si l’auteur s’autorise des échappées poétiques - liées à sa passion du jazz - le constat reste souvent pessimiste derrière l’humour doux-amer de l’écriture.

Né en 1941, Emmanuel Dongala a grandi au Congo-Brazzaville et vit aujourd’hui aux États-Unis. Il est l’auteur de plusieurs romans, dont Les petits garçons naissent aussi des étoiles et Johnny Chien Méchant, parus au Serpent à plumes.

Date de publication de la version panafricaine : 2009, 204 pages, 11,5 X 19 cm

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

Kaveena

Auteur(s) : Boubacar Boris DIOP
Pays de parution : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Mali, Maroc, Rwanda, Togo
Langue(s) : français
Prix : 2 000 FCFA ; 350 DA ; 40 DM ; 2 500 RWF

Un cadavre dans un bunker : celui du chef de l’État, N’Zo Nikiema. Un mystère : celui du meurtre de la petite Kaveena, fille unique de la maîtresse du président défunt. Le colonel Asante Kroma, chef de la police, va devoir démêler les sombres arcanes d’un système dont il a aussi été l’un des rouages.
Kaveena, long monologue lucide et désespéré, dit de manière implacable l’Afrique meurtrie, aux mains de politiciens locaux et étrangers, brutaux, avides, sans merci. Un roman courageux et sans concession.

Auteur sénégalais né en 1946, Boubacar Boris Diop s’est imposé comme un écrivain majeur de l’Afrique contemporaine. Il a écrit plusieurs romans, dont Murambi, Le livre des ossements (Stock, 1997) et Doomi Golo, écrit en wolof (Papyrus, 2003) et paru en français aux éditions Philippe Rey en 2009.

Date de publication de la version panafricaine : 2009, 382 pages, 11,5 X 19 cm

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

Sozaboy

Auteur(s) : Ken SARO-WIWA
Pays de parution : Algérie, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire
Langue(s) : français
Prix : 3 000 FCFA ; 350 DA

À travers le regard d’un adolescent africain qui s’engage dans l’armée sans bien savoir pourquoi, Ken Saro-Wiwa nous plonge dans le chaos d’un conflit absurde, celui de la guerre civile nigériane (1967-1970). Écrit dans une langue extraordinaire – un anglais « pourri » –, Sozaboy est un chef d’œuvre de la littérature africaine, d’une violence et d’une audace inouïes, salué dans le monde entier comme un plaidoyer implacable contre la folie de la guerre.

Né en 1941 au Nigéria, Ken Saro-Wiwa, après des études d’anglais, enseigne au Laos. Romancier et auteur de feuilletons populaires pour la télévision, il crée sa propre maison d’édition et préside l’Union des écrivains nigérians. Il est aussi un journaliste reconnu pour sa plume acerbe et ses prises de position courageuses. En 1995, il est condamné à mort et exécuté par pendaison pour son activité militante en faveur de la communauté Ogoni dont il était issu.

Date de publication de la version panafricaine : 2008,
294 pages,
11,5 X 19 cm

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

De l’autre côté du regard

Auteur(s) : Ken BUGUL
Pays de parution : Algérie, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal
Langue(s) : français
Prix : 2 000 FCFA ; 350 DA

Dialogue entre une fille et sa mère morte, à qui elle reproche de ne pas l’avoir aimé et de lui avoir préféré sa nièce, le roman de Ken Bugul décrit une relation, un monde où l’amour et la vérité semblent absents. Avec poésie, où phrases courtes et poèmes - comme rythmés par le souffle du désespoir - alternent dans une litanie de souvenirs, l’auteur tente de dire la douleur ineffable des choses perdues.

Née au Sénégal en 1947, d’un père marabout alors âgé de 85 ans et d’une mère qui devra se séparer d’elle alors qu’elle n’a que 5 ans, Ken Bugul, dont le nom signifie en wolof « celle dont personne ne veut », a été fonctionnaire internationale et vit aujourd’hui au Bénin. La condition féminine, l’Islam ou le rapport Nord-Sud constituent autant de thèmes qui irriguent son œuvre où elle conjugue humour et un talent inné de conteuse. Avec un regard lucide, libre et sans concession, elle est une des voix essentielles de la littérature africaine contemporaine. Parmi ses livres : La folie et la mort (Présence africaine, 2000), Rue Félix-Faure (Serpent à Plumes, 2004).

Date de parution de la version panafricaine : 2008,
282 pages,
11,5 X 19 cm

Collection Terres solidaires

La collection « Terres solidaires », créée en 2007, repose sur un principe de « restitution » au Sud de textes littéraires écrits par des auteurs africains, publiés initialement au Nord. Par le biais de la coédition solidaire et grâce à l’appui d’éditeurs français, des éditeurs en Afrique publient à des prix les plus accessibles possible pour le lectorat, des textes majeurs d’auteurs africains.

Partager l'article

Une aiguille nue

Auteur(s) : Nuruddin FARAH
Pays de parution : Bénin, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, France, Sénégal, Suisse
Langue(s) : français
Prix : 20 €

« De Dieu !! Mogadiscio, pense Koschin, l’abattoir devenu ville. Oeil-bridé venu d’Orient, attiré par l’encens et la myrrhe, a tracé sa route dans ce qui était alors le Puntland. Cul-gras, et c’est peu dire, a marchandé avec les chefs de tribus et les chefs de clan et s’est installé pendant plus d’un demi-siècle, garantissant le maintien de la paix entre les clans. Avant l’arrivée d’Oeil-bridé et Cul-Gras à Mogadiscio il y a eu les Manguerus d’Oignon-huileux. Sans oublier bien sûr Beau-Salaud qui a fouetté des indigènes par centaines, racontant (pour que le monde entier le sache) que s’il partait, il ne resterait rien à personne, qu’ils se boufferaient entre eux. Puis Servile minable s’est approché par un autre biais (ils sont bien plus à moi qu’à vous), a falsifié l’Histoire et s’est fait un nom en tant que géniteur des meilleurs Métisses Chocolats de Négroland ».

Né en 1945, à Baidhabo, dans ce qui était alors la Somalie italienne, Nurrudine Farah a grandi en Ogadene, province Somalie de l’Est éthiopien, avant de partir étudier en Inde au milieu des années 1960. De retour au pays, il se signale dès 1968, comme enseignant à Mogadiscio mais surtout comme le premier romancier de langue anglaise et... de langue somalie. Un coup double, rare il est vrai, qui précipitera son exil scellé par la junte militaire de Mohammed Siyad Barre, arrivé au pouvoir en 1969.

Date de parution : 2007,
260 pages,
14,5 X 22 cm

Collection Terres d’écritures

La collection « Terres d’écritures » accueille des textes de création – populaires, littéraires et poétiques – coédités par des éditeurs au Nord et au Sud. Les coéditions de cette collection portent le label « Le Livre équitable ».

Partager l'article

Dauchez l’Africain, maître et comédien

Auteur(s) : Pierre CHAMBERT
Pays de parution : France, Mali
Langue(s) : français
Prix : 17 €

Alger, Tlemcen, Angers, Saint-Étienne, Firminy, Yaoundé, Bamako, Philippe Dauchez a, dans toutes ces villes, joué de son art, le théâtre, en tant que comédien, metteur en scène ou professeur. Un temps assistant d’Albert Camus, il s’est toujours passionné pour l’intégration du théâtre dans la Cité sous toutes ses formes, classique, populaire, traditionnel...

Des grandes scènes françaises dans le passé aux places des villages maliens aujourd’hui, il a toujours travaillé avec la même simplicité et le même engagement. Cet ouvrage retrace son histoire, sa passion de la vie, du théâtre et des gens, dans un texte qui fait se croiser l’intimité et l’universel, l’histoire et la vie quotidienne, le théâtre savant et l’art populaire. Pierre Chambert nous dresse un portrait poétique d’un homme qui a mis sa vie toute entière au service d’un théâtre utile.

Pierre Chambert, poète et écrivain, exerce le métier d’inspecteur-conseiller pour le théâtre et les spectacles au ministère de la Culture et de la Communication. Il est actuellement en fonction en Guyane, à proximité de l’Amazonie, de ses légendes et de ses conteurs.

Date de publication : 2006, 256 pages

Partager l'article

L’Ombre d’Imana

Auteur(s) : Véronique TADJO
Pays de parution : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Rwanda, Sénégal, Tunisie
Langue(s) : français
Prix : 1500 FCFA / 2,3 €

Invitée au Rwanda en 1998 pour une résidence d’écriture, Véronique Tadjo découvre les séquelles laissées par le génocide. Par devoir de mémoire, elle décide de redonner des visages, des noms, des vies à ceux qu’elle a croisés, victimes ou bourreaux. Tour à tour témoignage et fiction, son texte pose un regard humain sur un des plus grands drames de l’Afrique contemporaine. L’Ombre d’Imana est un acte de foi dans la capacité de la littérature à apporter un éclairage nouveau sur le passé et à aider les peuples à réapprendre à vivre ensemble. Pour qu’une telle barbarie ne se reproduise plus.

Auteur de nationalité ivoirienne, Véronique Tadjo vit actuellement en Afrique du Sud. Elle a écrit des romans, des recueils de poèmes et des livres pour la jeunesse. Le Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire 2005 lui a été décerné pour l’ensemble de son œuvre.

Date de publication : 2006,
144 pages,
12 X 19 cm

Partager l'article

Festins de la détresse

Auteur(s) : Aminata SOW FALL
Pays de parution : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, France, Mali, Maroc, Sénégal, Suisse
Langue(s) : français
Prix : 18 €

Chroniques d’une famille et d’une cour, Festins de la détresse, nous plongent au cœur de vies en proie aux absurdités que provoquent les changements économiques et sociaux, trop rapides pour le temps d’une vie humaine. Puisant dans la mémoire complexe du chant africain, Aminata Sow Fall veut « changer la croyance selon laquelle la nourriture et les biens matériels sont seuls nécessaires à la survie, et mettre en évidence l’importance de la créativité et des besoins spirituels. Ils sont même plus importants que les biens matériels, qui ne suffisent pas à fonder la dignité d’un être humain ».

Date de publication : 2005,
160 pages,
14,5 X 22 cm

Collection Terres d’écritures

La collection « Terres d’écritures » accueille des textes de création – populaires, littéraires et poétiques – coédités par des éditeurs au Nord et au Sud. Les coéditions de cette collection portent le label « Le Livre équitable ».

Partager l'article

L’Europe, vues d’Afrique

Auteur(s) : Florent COUAO-ZOTTI, Jean Luc RAHARIMANANA, Boubacar Boris DIOP, Koullsy LAMKO, Fatou DIOME, Patrice NGANANG, Arezki MELLAL, Ken BUGUL, Aziz CHOUAKI, Fama DIAGNE SENE
Pays de parution : France, Mali
Langue(s) : français
Prix : 15 €

Quelle image donne, à l’extérieur, cette Europe habituée à se contempler, à s’inquiéter de ses petites ou grandes querelles internes ? C’est la question que nous avons posée à dix auteurs africains. Issus du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne, ils ont choisi, chacun, un aspect particulier de la culture européenne : le rapport au temps, la féminité, la technologie, l’acceuil de l’étranger, le culte des morts... De Karnac, de Genève, d’Allemagne ou du Sénégal, l’Afrique regarde l’Europe.

Date de publication : 2004

Partager l'article

Dernières nouvelles de la Françafrique

Auteur(s) : Sayouba TRAORE, Kangni ALEM, Abdourahman A. WABERI, Engène EBODE, Dave WILSON, Ange-Séverin MALANDA, Soeuf ELBADAWI, Tanella BONI, Camille AMOURO, Yahia BELASKRI, Jean-Jacques SEWANOU DABLA, RAHARIMANANA, Diogène N’TARINDWA
Pays de parution : Burkina Faso, France
Langue(s) : français
Prix : 16 €

Afrique.
Continent de toutes les richesses enfouies sous tous les maux...
Des mots, des morts et du sang...
L’Afrique va mal. Mais qui le dit ?
Ses enfants. Ses artistes. Ses auteurs aussi.
À l’iniatives de Raharimanana et de Soeuf Elbadawi, des voix africaines déchirent le voile de la Françafrique par le biais de la nouvelle. Magouilles, barbouzes, tortures et autres manipulations... Tout y passe.
Treize auteurs nous rappellent que l’Afrique n’est ni sourde ni muette. Ils nous donnent les dernières nouvelles de la Françafrique pour montrer encore et encore la réalité de ce qui se joue dans les anciennes colonies françaises que l’on dit indépendantes.

Date de publication : 2003

Partager l'article

1 | 2 | 3 | 4

{#ENV{titre},#SELF,sujet}